Yves Bolduc

Pourquoi mépriser à ce point les Québécois?

Le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, remboursera environ 55 000 $ en primes perçues indûment avec la prise en charge de 1500 patients comme médecin, lorsqu'il était dans l'Opposition officielle. Le généreux docteur, quoique tenu à seulement rembourser 27 000 $ à la RAMQ, offre le reste à des organismes de charité (...).
Sommes-nous censés nous émouvoir devant un tel scénario?
Les électeurs qui ont voté pour le Parti libéral du Québec en avril dernier n'ont sûrement pas agi ainsi pour cautionner un tel geste (j'ose l'espérer). Quarante pour cent des électeurs ont porté ce parti au pouvoir avec la promesse de faire le ménage dans les finances publiques. Depuis, nous sommes à même de constater qu'Yves Bolduc et ses collègues Gaétan Barrette et Philippe Couillard refusent de faire le ménage promis.
Les entourloupettes libérales des derniers temps ne sont que le reflet de tout le mépris qu'affiche le PLQ pour son électorat. Quand ça se corse, nous sommes invités à rester polis, à ne pas tomber dans la démagogie et à bien comprendre la situation. Assez, c'est assez! Aucun Québécois ne mérite d'être témoin d'une orgie de dépenses aussi honteuse. C'est une calomnie de voir les contribuables se faire vider leurs poches de la sorte (...).
Aux députés Karine Vallières, Luc Fortin et Guy Hardy je pose cette question : comment pouvez-vous être aussi sourds devant l'écoeurement de votre électorat? (...).
François Jr Vallières
Sherbrooke