Pourquoi j'annule mon vote?

POINT DE VUE / Ce n’est pas un secret pour personne, la campagne fédérale est d’un vide intersidéral sur le plan du contenu. Les chefs des principaux partis se tapent dessus et n’ont rien à offrir.

Bien entendu, il m’est impossible de voter pour un parti fédéraliste. 

Mais bien que je sois souverainiste, est-ce que cela veut dire que je dois voter pour le Bloc québécois? Absolument pas. Un vote c’est l’expression de nos convictions les plus profondes et j’ai toujours pensé que le Québec se devait d’être inclusif, de s’enrichir des autres afin de créer une société meilleure.

Je sais que je vais déplaire à beaucoup de compagnons de souverainistes, mais je ne peux pas en mon âme et conscience partager les convictions de Claude Forgues qui, je regrette de le dire, sont basées sur une intolérance plutôt primaire de l’Islam. 

Comment peut-il partager sur sa page Facebook une vidéo qui tient ce genre de propos : « L’Islam n’est pas malade! L’islam est une maladie! » Ou encore : « les armées musulmanes prennent des femmes mariées et les violent (sic). C’est accepté par l’Islam. » Mais de quelles armées musulmanes parle-t-on? De quels pays s’agit-il? Peut-il nous donner une idée ou des faits qui nous auraient échappé?  

En attendant, je ferai remarquer à M. Forgues qu’en ce moment même, 900 femmes des forces armées canadiennes ont déclaré avoir été victimes d’agression sexuelle. Je suis désolé, mais je ne peux pas voter pour un candidat qui, même souverainiste, s’est rendu coupable d’un tel manque de jugement. En dépit des excuses du chef, de celles de M. Forgues, il m’est impossible de donner mon appui à quelqu’un qui manque à ce point de culture et de tolérance. Ce n’est pas comme ça que je perçois le mouvement souverainiste. 

Pascal Cyr
Sherbrooke