Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Ma belle-mère habite à Saint-Georges-de-Beauce. Quand elle va à l’hôpital, elle prend son billet de stationnement à la guérite en entrant dans le stationnement. Elle va à son rendez-vous sans se soucier de la durée de ce dernier. Elle n’a pas à estimer le temps passé à l’hôpital ni à stresser à savoir si elle a mis assez de dollars.

Quand le rendez-vous est terminé, elle insère son billet de stationnement dans une borne de paiement (à l’intérieur, tout près de la sortie de l’hôpital) et elle paie le montant exact pour la durée réellement utilisée. En repassant à la guérite de sortie, elle insère son même billet qui lui permet de quitter. Pas de casse-tête, pas de paiement en trop, pas d’inquiétude. Cette technologie est simple à utiliser pour tout le monde (ma belle-mère a 85 ans). 

Pourquoi cette technologie, simple et équitable, n’a pas été utilisée en Estrie? La pilule serait possiblement plus facile à avaler!  

Guy Gagnon
Lac-Mégantic

La démocratie à Magog

En cette période électorale, il serait bon de rappeler à tous les candidates et candidats deux points importants; le respect et la démocratie à Magog. 

J’ai beaucoup d’admiration pour les candidats, car le monde de la politique, en général, est souvent ingrat. Toutefois, en 2017, il est inacceptable que la mairesse sortante, Vicki-May Hamm, dénigre l’ancien conseiller Michel Bombardier, craignant surtout sa vaste expérience et ses connaissances pour appuyer un autre candidat. Lorsque nous sommes un ou une « leader », nous ne démontrons pas des signes de faiblesse comme celui-ci, nous acceptons de travailler ensemble (...); le choc des idées, c’est très bon et rassurant pour les citoyens et citoyennes. 

Même chose pour le candidat au poste de conseiller Steeve Cloutier qui, sur Facebook, traite un autre candidat à la mairie comme un moins que rien. Que ferez-vous au conseil si une autre personne que Mme Hamm est élue à la mairie? Soyez créatif, bâtissez votre campagne sur de belles valeurs. Vos affiches montrent « ma priorité, mon quartier ». Par vos propos, je doute de vos intentions actuellement, soyez le reflet de vos paroles. 

Je félicite Ronald Maheu pour son intervention sur la démocratie à la télévision locale, lors de la dernière assemblée publique. Bonne chance à celles et ceux qui sont prêts à travailler ensemble à Magog.

Carole Girard
Magog