Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Renaud Gagné, directeur québécois d'Unifor
Renaud Gagné, directeur québécois d'Unifor

Pour une réforme du régime d’assurance-chômage

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
OPINIONS / L’auteur, Renaud Gagné, est directeur québécois d’Unifor et vice-président de la FTQ.

Notre syndicat Unifor lance cette semaine une vaste campagne pour que le régime d’assurance-emploi canadien soit revu et amélioré. Car s’il y a une chose que nous avons toutes et tous pu constater au cours de cette pandémie, c’est que des lacunes majeures existent en matière de protection des travailleuses et travailleurs.

Le mois de mars 2020 va demeurer longtemps gravé dans la mémoire de nombreuses travailleuses et travailleurs du Québec. Du jour au lendemain, le gouvernement a mis le Québec sur pause à l’exception des entreprises dites essentielles. Car si cette décision était requise, elle comportait de lourdes conséquences pour des milliers de travailleuses et travailleurs et leurs familles.

Je vous rappelle qu’en mars 2020, à peine une semaine suivant la mise sur pause, des milliers et des milliers de personnes se sont retrouvées en mises à pied. Notre syndicat à lui seul comptait 19 000 mises à pied sur un total de 55 000 membres au Québec! Tous ces gens se sont rués sur le téléphone et le site Web du gouvernement qui se sont vite retrouvés paralysés par autant de demandes. Comment subvenir aux besoins des familles sans aucun revenu pendant plusieurs semaines?

Heureusement, des programmes ont été rapidement mis en place, faisant la démonstration du même coup de notre capacité à agir, mais aussi de la nécessité de réformer le programme d’assurance-emploi.

Voilà des années que nous le disons, le programme d’assurance-emploi n’est plus que l’ombre de ce qu’il a déjà été. Il ne répond plus aux besoins des travailleuses et travailleurs. Que ce soit pour l’admissibilité, la durée des prestations ou le niveau des revenus qui est assuré, les lacunes sont trop nombreuses. Ce programme repose aussi sur une mauvaise prémisse, celle d’exclure au lieu d’inclure.

Nous devons prendre l’occasion qui nous est offerte pour rebâtir en mieux et se redonner un vrai programme d’assurance-chômage.

J’invite les gens à consulter notre programme qui comporte une série de recommandations au https://rebatirenmieux.unifor.org/AE.

Donnons-nous un programme d’assurance-emploi qui répond à la fois aux besoins des travailleuses et travailleurs et aux défis économiques du 21e siècle.