Pour des investissements raisonnables sur la Well

Le centre-ville, il faut l’aménager et le développer tout en respectant les gens qui y vivent modestement. On a accès à huit fiches de résumé sur le projet Well Inc. depuis le 16 janvier 2018. On aurait dû les avoir bien avant pour nous informer des options et qu’on y évalue les énormes coûts et risques. Il faut ralentir le train-train financier de WELL Inc. avant qu’il ne déraille au détriment des contribuables.

a) Le nouveau stationnement municipal indépendant devrait avoir 400 places sur cinq étages entièrement bâti et administré par la Ville. Sa construction sans aucune bâtisse par-dessus ferait suite à un appel d’offres.

b) Le consortium Custeau-Sher-web-FTQ pourrait se consacrer à seulement construire leur édifice de 40 000 pieds carrés avec cinq étages de 8000 pieds carrés dont le rez-de-chaussée serait commercial avec aucun logement et 100-150 espaces de stationnement sous-terrain. L’édifice Sher-Web serait sur les anciens terrains des taxis et leurs voisins. C’est parfait pour leur échéance de 2019 en se consacrant qu’à leur édifice.

c) Le Studio Sexe pourrait être démoli immédiatement par la Ville pour agrandir la place publique de la ruelle Therrien.

d) L’hôtel Wellington encore solide pourrait être rénové pour diverses associations qui n’ont pas les moyens de se loger dans du neuf. Olymbec a rénové six édifices sur Wellington Nord proprement et harmonieusement. La Ville est capable d’aménager cet hôtel en modifiant les chambres en locaux et le Flamingo en salles de réunions.

Sinon démolir l’hôtel et ne bâtir qu’un édifice entrepreneurial de 30 000 pieds carrés pour l’UdeS, la CSRS et des fonctionnaires, suite à un appel d’offres de la Ville sans aucun logement dont on serait pleinement responsable.

En plus des futures bâtisses de LP Royer, sur Wellington, et des salles de spectacle JB sur la rue Dépôt, des habitations à logements pour tous émergeront.
Merci!

André Larkin, ex-administrateur d’édifices à bureaux au centre-ville (1985-2005)