Steve Lussier

Plus de vision et de leadership, M. le maire

Monsieur le maire Lussier, Lorsque vous vous êtes présenté devant les citoyens en 2017, c’était sous la promesse d’un nouveau style, d’une nouvelle ère. Sans curriculum ou expérience vous destinant à occuper le siège de premier magistrat de Sherbrooke vous avez, essentiellement, proposé votre sourire et votre optimisme comme seul programme politique. Ça et un gel de taxe.

Monsieur le maire Lussier, 

Lorsque vous vous êtes présenté devant les citoyens en 2017, c’était sous la promesse d’un nouveau style, d’une nouvelle ère. Sans curriculum ou expérience vous destinant à occuper le siège de premier magistrat de Sherbrooke vous avez, essentiellement, proposé votre sourire et votre optimisme comme seul programme politique. Ça et un gel de taxe. 

Voilà maintenant un an que vous occupez le siège de maire de Sherbrooke et nous sommes toujours plus nombreux à nous demander quelle est votre vision et quels sont vos projets. Jusqu’ici, vous vous êtes principalement défini par ce que vous refusez sans pour autant proposer de solution de remplacement ou de vision.

Un gérant d’estrade peut faire ça. J’en attends plus du maire de la 6e ville en importance au Québec.

En lieu et place d’actions concrètes, nous avons abondamment entendu parler de vos prises de bec avec plusieurs conseillers ou proches collaborateurs et eu plusieurs exemples de votre maîtrise hasardeuse des dossiers. Nous cherchons (et espérons) votre leadership et votre capacité à vous hisser au-dessus de la mêlée. Jusqu’ici, nos espoirs sont déçus.

Mais depuis samedi dernier, la déception a fait place à la consternation. 

Au-delà du fait que, pour rattraper votre gel de taxe de l’an dernier, vous devez procéder à une hausse de 3 % du compte de taxes (en plus de piger allègrement dans les surplus accumulés et de hausser les tarifs), vous nous avez offert une image éloquente de votre vision de la démocratie, de la liberté de presse, du respect de vos collègues du conseil et de vos propres commettants.

Que vous soyez fâché de la fuite sur le budget, j’en suis. Il était toutefois inacceptable de sermonner publiquement l’ensemble des conseillers en publiant le courriel que vous leur avez adressé et d’annoncer l’ouverture d’une chasse aux sorcières. Bien qu’ils ne soient pas maire, vos collègues du conseil sont légitimes et parlent au nom des citoyens. Ils méritent le respect que la confiance des citoyens commande.

La presse est, quant à elle, un organe vital de toute démocratie qui se respecte. Elle est la courroie de transmission et de diffusion de l’information mais également d’analyse critique et de vérification de celle-ci. C’est à se demander si ce dernier élément vous irrite.

Monsieur le maire, votre fonction commande plus de retenue, plus de hauteur, plus de vision et de leadership que ce que vous avez su nous offrir jusqu’à maintenant. 

Il vous reste moins de trois ans pour inverser la tendance, nous faire oublier cette année perdue et offrir aux Sherbrookois le maire qu’ils méritent. Vous avez déjà déposé deux des quatre budgets que comptera votre mandat, vous avez donc fort à faire pour que votre bilan soit présentable en 2021.

Autrement, nous serons nombreux à soutenir l’un de ceux ou celles qui tenteront de ravir votre siège, surtout que vous avez invité la population à le faire lundi soir dernier.

Maxime Gauthier
Sherbrooke