Nouveau départ

ÉDITORIAL / Le dévoilement de l’Espace Centro, nouvelle mouture du projet « Well inc. » abandonné en février 2018, constitue une excellente nouvelle pour le centre-ville de Sherbrooke après 14 mois d’attente et d’interrogations.

Bien que ce nouveau projet de revitalisation du consortium Services EXP-Groupe Custeau soit pratiquement une copie conforme de « Well inc. », mis de l’avant par un autre consortium formé à l’époque du Groupe Custeau, de Sher-Web et du bras immobilier de la FTQ, il semble susciter cette fois-ci l’adhésion des élus et des gens d’affaires.

Il fera oublier, il faut le souhaiter, les tergiversations et les divisions qui avaient caractérisé l’ancien projet lancé en juillet 2017 par l’administration Sévigny.

L’investissement de 75 millions $ (dont 25 millions $ de la Ville de Sherbrooke), présenté mercredi dernier, comporte deux tours, l’une de six et l’autre de dix étages, sur l’emplacement de l’Hôtel Wellington pour des bureaux, des commerces, des organismes de développement économique et 60 logements.

Le consortium prévoit également construire un stationnement souterrain de 715 cases et une place publique de 4000 mètres carrés.

Plusieurs déploreront sans doute que la Ville de Sherbrooke ait perdu 14 mois pour en arriver à peu près au même projet, mais on peut se consoler à l’idée que la proposition de Services EXP-Groupe Custeau est très bien reçue et marque un nouveau départ.

De plus, de nombreux élus ont salué la rigueur du processus de sélection du projet, cette fois-ci par appel d’offres.

Si ces investissements de promoteurs sherbrookois sont plus que bienvenus dans ce secteur en partie en désuétude, des précisions – voire des ajustements — seront nécessaires pour le transport durable et sur ce qu’il adviendra de la population démunie de ce secteur.

D’une part, aucun logement social n’est prévu alors que des familles à faible revenu et des personnes seules, parfois désœuvrées, vivent dans ce quartier.

Elles ont besoin de logements abordables et de services de proximité.

L’Espace Centro comporte des investissements majeurs, mais il faut trouver une solution afin d’éviter que ce projet de revitalisation se traduise par des hausses de loyer et l’exode des résidants peu fortunés.

D’autre part, ce n’est pas demain que l’on cessera de se rendre au centre-ville en voiture et les promoteurs ne pouvaient pas ne pas prévoir de nouveaux espaces de stationnement (ici un stationnement souterrain de 715 cases).

Toutefois, alors que la lutte aux changements climatiques est une urgence, il est impensable que le projet ne prévoit pas d’aménagements pour encourager le transport durable (marche, vélo, autobus, etc.).

On ne doit pas se retrouver avec une nouvelle Place des Congrès.

Il faut aussi rappeler que lors d’une consultation tenue il y a une dizaine de jours, des citoyens avaient réclamé des parcs de stationnement « verts » avec des espaces pour des jardins ou encore à étages plutôt que sur rue.

Certains avaient aussi reproché à la Ville d’avoir déjà décidé d’ajouter des espaces de stationnement et demandé que l’on décourage plutôt l’utilisation de la voiture individuelle au profit des piétons et du transport durable.

Visiblement, on n’en a pas tenu compte. Du moins pas jusqu’ici.

Le président du Groupe Custeau, Charles Custeau, se dit toutefois ouvert à améliorer le projet. Il prévoit également une séance d’information pour le public.

De son côté, la Ville de Sherbrooke tiendra une consultation publique pour le plan directeur du projet de revitalisation de l’ensemble du secteur de la rue Wellington Sud, incluant l’Espace Centro.

Il est impératif que les citoyens, les commerçants et les groupes communautaires puissent à nouveau se faire entendre en vue de faire de l’Espace Centro un projet inédit, digne du 21e siècle.