Nos soldats bâtisseurs

Dans son livre à succès intitulé Servir, l’ancien chef d’État-major français Pierre de Villiers évoque le rôle de « soldat bâtisseur » qui incombe aux hommes et aux femmes qui servent sous les drapeaux et qui prennent part au développement des communautés à l’échelle locale et internationale, en plus d’exécuter des manœuvres militaires.

Depuis 108 ans, la communauté sherbrookoise peut s’enorgueillir de la présence bénéfique du régiment des Fusiliers de Sherbrooke, dont les membres contribuent justement à remplir la mission de « soldat bâtisseur ».

Le samedi 14 avril dernier, les membres de cette unité recevaient le droit de cité des mains du maire Steve Lussier, une occasion ayant également permis aux « Fuz » d’exhiber fièrement le nouvel honneur de bataille – celui de l’Afghanistan – qui a récemment été brodé sur leur drapeau régimentaire, suite au déploiement de plusieurs des leurs sur ce théâtre d’opérations. Le dernier honneur de bataille ajouté aux couleurs du régiment datait de la Seconde Guerre mondiale.

Plus près de nous, les Fusiliers s’impliquent activement dans la communauté, notamment par des œuvres de bienfaisance – comme la campagne du pain partagé de Caritas – et le soutien accordé à trois corps de cadets qui sont affiliés à l’unité, dont deux sont hébergés entre les murs du Manège militaire Gaétan-Côté. C’est un lieu rempli d’histoire où mon appétence pour les affaires militaires peut communier, chaque fois que je franchis le seuil de sa porte, à cette liturgie militaire saluant les valeurs de courage et de dévouement qui caractérisent ceux et celles qui ont porté l’uniforme des Fusiliers dans le passé et qui en arborent toujours le badge.

Faisant partie de ceux et celles pour qui « […] il n’y a d’autre noblesse que celle qui se révèle sur les champs de bataille » pour reprendre les mots de Jean-René van der Plaetsen, je tiens à exprimer aujourd’hui aux membres du régiment et à leur commandant, le Lcol Alexandre Grégoire, toute la gratitude et l’admiration que je ressens envers ce qu’ils font et ce qu’ils sont.

Marc Nadeau, président du comité de soutien
Corps de cadets #2721  (Fusiliers de Sherbrooke)