Aide medicale a mourir soins palliatifs medecin patient mains euthanasie

Mourir en fierté

Dre Louise La Fontaine, présidente de l’Association québécoise des soins palliatifs (AQSP) M. François Gamache, président de l’Alliance des Maisons de soins palliatifs du Québec (AMSPQ)

L’AQSP tient son 28e Congrès annuel à Drummondville, jeudi et vendredi, ayant comme thème « Bâtir ensemble avec fierté ».

Durant mes 33 années de promotion pour un mourir plus digne, plusieurs personnes en fin de vie m’ont exprimé leur volonté de partir avec fierté, de mourir fièrement. Un témoignage. À la fin d’une de mes conférences, une personne se lève, péniblement car avancé en usure de corps et dignement car riche en âme. « M. Bureau, moi, je veux mourir belle. » En arrière de la salle, une de ses amies de dire « Bertha, t’es rien qu’une orgueilleuse! » Et elle de répliquer « Pas orgueilleuse, fière ».

Vouloir « Bâtir ensemble avec fierté », c’est fort bien. Ensemble, c’est là notre défi, nous bâtirons plus et mieux. Nous permettrons de plus en plus aux personnes en fin de vie de la terminer en fierté, de bâtir ensemble avec leurs proches une fin de vie qui leur ressemble, les respecte (...) et qui exprime davantage leur fierté, leurs valeurs, leurs croyances.

De plus en plus, notre société québécoise découvre que la dignité et la fierté en fin de vie passent beaucoup par la liberté de choix parmi les soins de fin de vie offerts et permis par la Loi sur les soins de fin de vie. Fierté et dignité sont plus honorées par la primauté du seul intérêt de la personne en fin de vie. Nous entrons ainsi de plus en plus dans l’univers des soins de fin de vie, en cohérence avec notre Loi sur les Soins de fin de vie et avec la liberté de choix.

Cette primauté du seul intérêt de la personne en fin de vie s’installe de plus en plus dans les milieux de fin de vie. Saluons la Maison Desjardins de Rivière-du-Loup et la Maison Aline Chrétien de Shawinigan qui dernièrement ont intégré harmonieusement l’aide médicale à mourir dans les soins de fin de vie. (...)

Le 10 décembre 2018, ce sera le 3e anniversaire de la mise en application de notre Loi québécoise sur les soins de fin de vie. Société québécoise, organismes et associations intéressés et impliqués dans l’univers des soins de fin de vie, nous devrions nous rencontrer pour partager notre vision.

Bâtir ensemble, avec et pour la personne en fin de vie, centrés en primauté sur son seul intérêt, voilà LA source de notre fierté.

Yvon Bureau, travailleur social
Consultant bénévole pour un mourir digne et libre
Québec