Merci pour la piste cyclable sur Belvédère Sud

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
La Tribune
M. Steve Lussier, maire de Sherbrooke

M. Vincent Boutin, conseiller municipal, district des Quatre-Saisons, président du Comité consultatif d’urbanisme

Mme Danielle Berthold, conseillère municipale, district de Desranleau, présidente du Comité de sécurité publique

Mme Karine Godbout, conseillère municipale, district d’Ascot, présidente du Comité de l’environnement de la Ville de Sherbrooke

M. Marc Denault, conseiller municipal, district du Golf, président du Centre de mobilité durable de Sherbrooke

M. Alexandre Heimrich, ingénieur-coordonnateur, Division ingénierie, Service des infrastructures urbaines


Bonjour,

Je suis étudiante à l’école internationale du Phare en secondaire cinq et depuis maintenant quatre ans, je me déplace le plus souvent possible à vélo pour m’y rendre.

Je voulais vous remercier pour la nouvelle piste cyclable que vous avez aménagée sur la rue Belvédère Sud. Un merci particulier à M. Alexandre Heimrich, pour son écoute et sa compréhension, à Mme Karine Godbout pour cette réalisation dans son quartier et à Marc Denault qui soutient les projets de mobilité durable. Cela fait déjà une grande différence pour tous les cyclistes qui ont à se déplacer dans cette partie de la ville de Sherbrooke, puisque le trajet est beaucoup plus direct et donc plus rapide. C’est aussi beaucoup plus agréable de me rendre à l’école, puisque je me sens plus en sécurité dans un corridor réservé aux cyclistes.

J’aurais trois suggestions pour rendre le trajet encore plus sécuritaire et encourager davantage la population sherbrookoise à se déplacer à vélo. D’abord, il serait essentiel d’aménager plus clairement les terminaisons de la piste cyclable, principalement lorsque la piste croise des intersections et empiète sur le trottoir pour revenir par la suite sur la rue, ce qui surprend les automobilistes et met en danger les cyclistes, comme à l’intersection de la rue McManamy. Ensuite, si la piste cyclable était bordée de poteaux réfléchissants, cela permettrait une meilleure séparation entre la chaussée réservée aux automobiles et la voie cyclable. Enfin, puisqu’il s’agit d’une voie cyclable utilitaire, il importe d’y limiter les temps d’attente pour rendre les déplacements des cyclistes plus fluides. Pour ce faire, il faudrait que les intersections soient aménagées avec assez d’espace en largeur pour que les cyclistes puissent les traverser au feu vert en même temps que les voitures plutôt que de devoir monter sur le trottoir et actionner les feux piétonniers. 

Je vous remercie pour votre temps. 

Cordialement,

Kamila Jelinek

Cycliste utilitaire