On s’est occupé du « contribuable » au dernier budget 2018, et pas assez de la population en général. Pas assez de personnes ont défendu l’importance du développement durable pour une ville.

Merci, M. Dufresne

Bravo pour votre éditorial « Faire du surplace », paru le 28 décembre. Bravo pour votre prise de position en faveur du transport en commun.

Le transport en commun régulier et adapté a en effet un rôle économique, environnemental et « social ». La STS a aussi ses propres responsabilités et ses « surplus » depuis 2014 (bien étalés par Mme Bergeron le 18-12-17 pour 2017) sont très durs à accepter face aux besoins.

La grande collaboration de la STS avec la Ville était compréhensible avec l’autre administration. On s’est occupé du « contribuable » au dernier budget 2018, et pas assez de la population en général. Pas assez de personnes ont défendu l’importance du développement durable pour une ville. Merci également pour vos positions sur le budget (autre éditorial) (...)  
Nous croyons aussi qu’on aurait accepté à Sherbrooke une augmentation au coût de l’inflation.  

Certains « caquistes » auraient rechigné, mais la population veut du développement au transport en commun régulier et adapté et pour d’autres services de base (dont l’amélioration de la chaussée à plusieurs endroits dans la ville).  

Le non développement fait baisser l’achalandage au transport régulier et adapté.  Et pour le transport adapté, service essentiel pour les personnes handicapées admises à ce service obligatoire et enchâssé dans de nombreuses lois, les « optimisations » de 2014 encore en vigueur en 2017, continuent de pénaliser les plus vulnérables de la société (où les plaintes sont difficiles à être exprimées, d’où le gros travail du RUTASM sur toutes les tribunes). Valérie Plante n’a pas eu peur de foncer, et le transport en commun par bus va être augmenté à Montréal!  C’était nécessaire à Montréal.  

À Sherbrooke, la stagnation est intolérable, et comme les subventions directes et indirectes à plusieurs usagers (UdeS (étudiants), établissements et industries (employés)) apportent beaucoup d’inégalité dans les tarifs, ce n’est pas dans cette orientation qu’il faut chercher des hausses de fonds.  C’est une question de priorité politique, et beaucoup municipale tout autant que provinciale.  

Nous avons beaucoup d’espoir de changement avec le nouveau président de la STS.

De grands remerciements encore M. Dufresne pour tous vos éditoriaux, nous attendons les prochains que vous produirez moins souvent dorénavant, mais qui seront, nous le savons, encore très percutants.  Bonne chance dans vos nouveaux projets, vous nous manquerez.

France Croteau
Raymond Duquette
Regroupement des usagers
du transport adapté
de Sherbrooke métropolitain