Bruno Vachon

L'importance pour les citoyens de se faire entendre

Depuis quelques mois les personnes handicapées ont vu le service de transport adapté se détériorer de façon significative pour leur qualité de vie. Le service porte-à-porte plus ou moins respecté, les réservations en un seul appel pour un déplacement, répétitif à des jours et à des heures fixes, abolis. Établissement de quotas pour les transports reliés aux loisirs, surtout les fins de semaine, l'impossibilité d'obtenir une ligne téléphonique à certains moments de la journée, etc.
Les usagers n'ont donc pas hésité à présenter leurs doléances au conseil d'administration de la Société de transport de Sherbrooke (STS) et à son président, Bruno Vachon, qui leur ont prêté une oreille attentive et se sont immédiatement mis au travail pour corriger la situation et les nouvelles règles qui causaient tant d'inconvénients aux usagers du transport adapté.
La STS a aussi annoncé aux usagers et représentantes d'organismes présents que les transports « réguliers » pour les loisirs étaient rétablis (un projet jusqu'en juin 2015) et que deux autres lignes seront rajoutées à la répartition.
Évidemment tout n'a pas été corrigé, mais l'attitude des représentants de la STS laisse croire qu'ils travailleront fort pour faire plus avec moins. Que l'on songe, par exemple, à la rigidité de la règle des 24 heures pour obtenir un transport pour le lendemain. Pour le moment, une équipe d'employés est chargée de planifier manuellement les routes de transport pour le lendemain. Comme on parle d'environ 1000 déplacements par jour, il leur est très difficile d'optimiser ces transports quoiqu'une amélioration significative ait été réalisée au cours de la dernière année. De plus, l'acquisition d'un logiciel permettant d'accomplir cette tâche est envisagée par la STS.
En conclusion, cet épisode démontre l'importance pour les citoyens de se mobiliser le plus rapidement possible lorsqu'ils se sentent lésés dans leurs droits et que les élus s'engagent à (...) répondre aux besoins de leurs concitoyens.
France Sigouin,
Sherbrooke