Le ministre fédéral des transports, Marc Garneau.

Lettre au ministre Garneau sur le transport ferroviaire dans la MRC du Granit

POINT DE VUE / Monsieur le Ministre, par la présente, j’aimerais tout d’abord souligner la bonne décision prise par les deux paliers de gouvernement concernant la relocalisation au parc industriel de Lac-Mégantic des gares de triage de Nantes et Frontenac. Vous avez été sensible aux revendications des intervenants de la région, et la solution qui est envisagée est désormais la plus logique, pour éviter de revivre les événements tragiques de 2013.

Pour la suite des choses, je vous demande d’intervenir pour que cesse le transport de matières dangereuses sur le réseau ferroviaire de cette région. Bien que la vitesse soit actuellement limitée à 10 km/h sur une bonne partie du tronçon, l’état des rails reste problématique. J’ai eu moi-même l’occasion de constater des problèmes sérieux quant à l’intégrité des rails et de leur fondation. 

Je comprends que, pour Transports Canada, l’imposition d’une limite de vitesse sert à compenser les failles de sécurité identifiées lors des plus récentes inspections. Cette mesure peut sembler sécuritaire, mais cela n’a pas empêché deux déraillements au cours du mois d’août.

J’ai toutefois des doutes sérieux sur les conséquences de ces limitations de vitesse. Premièrement, le réseau ferroviaire a clairement été conçu pour des vitesses supérieures à 10 km/h. Le poids des wagons à cette vitesse a un impact accru sur les rails.

Deuxièmement, en juillet 2013, aucune limite de vitesse n’aurait pu empêcher la tragédie. Les risques d’un train fou sont toujours présents, étant donné que la voie de triage est toujours au haut de la pente et que la voie de contournement n’est encore qu’à l’étape de projet.

Pour toutes ces raisons, je vous demande de mettre fin au transport de matières dangereuses sur ces voies, tant et aussi longtemps que toutes les failles identifiées par Transports Canada ne seront pas réparées. Il faut que Transports Canada joue pleinement son rôle d’assurer la sécurité des chemins de fer, particulièrement dans une région qui a été touchée par la pire tragédie ferroviaire de l’histoire de notre pays.

Monsieur le Ministre, vous avez répété à plusieurs reprises que la sécurité ferroviaire est votre Première priorité. Il est temps de le démontrer à la population de la MRC du Granit par un geste concret, pas seulement par vos paroles.

Je vous remercie du suivi que vous apporterez à cette demande légitime des gens de chez nous et veuillez agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations distinguées.

Luc Berthold
Député de Mégantic-L’Érable