Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les féminicides des dernières semaines nous placent devant une triste évidence : des hommes souffrent et sèment la souffrance autour d’eux.
Les féminicides des dernières semaines nous placent devant une triste évidence : des hommes souffrent et sèment la souffrance autour d’eux.

Les hommes doivent faire partie de la solution

Point de vue
Point de vue
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Les féminicides des dernières semaines nous placent devant une triste évidence : des hommes souffrent et sèment la souffrance autour d’eux. Ces hommes ont besoin d’aide. Même si tous les hommes sont concernés par cette violence, ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier, comme s’ils étaient chacun une menace potentielle pour les femmes. Aujourd’hui, nous joignons nos voix pour affirmer que les hommes doivent être partenaires avec les femmes pour faire partie de la solution.

Tous méritent d’être protégés de la violence. Ainsi, en matière de violence à l’endroit des femmes, de meilleures solutions d’arrêt d’agir sont à mettre en place avant que l’irréparable ne soit commis par un homme. Il faut bien sûr que les femmes soient protégées des manifestations de violence grâce à des ressources de protection et de soutien. Davantage d’organismes pour femmes doivent être déployés et soutenus.

Il faut aussi faire en sorte que les hommes au bord de l’éclatement demandent de l’aide et que celle-ci soit disponible. Plusieurs hommes manquent de mots et de moyens pour exprimer sainement leur frustration et leur souffrance. Pour les hommes en crise, chez qui la tension est à son maximum, il y a des organismes qui interviennent en santé et bien-être des hommes. Dans plusieurs de ceux-ci on trouvera l’écoute et le soutien professionnels nécessaires pour désamorcer les émotions et s’outiller pour mieux les gérer. Messieurs, allez chercher de l’aide rapidement si vous êtes au bout du rouleau et que votre souffrance vous dépasse. 

Il convient de mentionner que trois fois plus d’hommes que de femmes s’enlèvent la vie au Québec. Ce sont des hommes en grande souffrance. Que cette souffrance soit dirigée contre eux ou contre quelqu’un d’autre démontre l’importance de les amener à faire un pas vers soi et vers les autres par la parole et l’écoute. 

Des solutions de prévention doivent aussi être proposées pour que les hommes ne deviennent jamais une menace pour les femmes. Plusieurs hommes se donnent déjà les moyens pour y parvenir. Hommes Québec est un organisme qui souhaite aussi faire partie de la solution grâce à son engagement à soutenir les hommes dans la prise en charge de leur mieux-être personnel et dans le développement soutenu de leurs habiletés en matière de communication authentique et bienveillante. Les hommes qui cheminent dans un groupe de parole et d’écoute d’Hommes Québec apprennent à s’exprimer et ils améliorent ainsi leur capacité d’intimité avec soi, avec d’autres hommes, avec leurs partenaires de vie, comme avec leurs enfants et leur entourage. Prendre contact avec sa sensibilité, son ressenti, ses émotions et trouver les mots pour les partager, apprendre à exprimer sa souffrance pour s’en libérer adéquatement, parler bien avant d’exploser, voilà les bienfaits à tirer d’une participation à un groupe de parole et d’écoute. C’est un travail en intimité avec d’autres hommes qui amène à devenir plus responsable de soi-même, dans le but de favoriser une masculinité positive, plus humaine et incarnée, reliée aux personnes qui nous entourent. Apprendre à mieux s’aimer pour aimer mieux. C’est toute la société qui en profite, dont les femmes. 

Martin Dufour, président d’Hommes Québec

Luc Charpentier, directeur général d’Hommes Québec