Les dames de Grande-Allée

En parcourant une chronique du Bourlingueur, Jonathan Custeau, sur le poids du tourisme, j’ai songé aux quatre dames de Grande-Allée... Vous savez ce monument en hommage aux femmes en politique, réalisé par Jules Lasalle, qui trône près du Parlement. Il fut inauguré en 2012 en présence de la seule première ministre de notre histoire fleurdelisée... Pauline Marois!

Chaque fois que je visite la capitale, je me pâme devant mesdames Saint-Jean, Lacoste-Gérin-Lajoie, Casgrain et Kirkland. 

D’après ce que j’ai pu observer, ces géantes du féminisme sont beaucoup plus populaires que leurs voisins, dits du sexe fort, présents autour de l’Assemblée nationale. Les touristes adorent prendre la pose en leur compagnie. Mais rarement ai-je aperçu des personnes se donner la peine de lire les inscriptions qui témoignent des exploits de ces égéries. L’essentiel, c’est Instagram! Le chroniqueur de La Tribune avait bien raison de dénoncer la superficialité du tourisme d’aujourd’hui.

Un homme a même osé tripoter le sein de la première députée du Québec. De l’au-delà, Marie-Claire a-t-elle lancé un... moi aussi!

Martine Lacroix

Montréal