Les coûts du gel de taxes

Pendant la campagne, Steve Lussier n’a pas cessé d’attaquer le maire sortant Bernard Sevigny sur les projets « pharaoniques » et plus particulièrement Well inc., présenté sans plan d’affaires et sans appel d’offres, ainsi que sur la dette de la Ville de Sherbrooke et avait promis de présenter pour la 1re année de son mandat un budget équilibré et sans dégrader les services aux citoyens ni piger dans le surplus cumulé de la Ville. (...)

À la lecture des grandes lignes du budget 2018, voyons si M. Lussier est cohérent :

1) Projets « pharaoniques » : En 2018, les dépenses en immobilisations vont passer à plus de 90 M$, soit une hausse de 30 M$ par rapport à l’année 2017 qui a été la plus dépensière des deux mandats de M. Sevigny. Le budget prévoit 29,3 M$ pour Well inc. qui a été non seulement reconduit, mais budgété sans plan d’affaires déposé ni appel d’offres lancé. (...)

2) Dette : En 2017, on avait budgété un emprunt de 44,3 M$ ce qui va augmenter la dette de 10,1 M$. Ce qui devrait porter le pourcentage d’endettement à 98,7 %. En 2018, on a prévu un emprunt 75,7 M$, soit 31,4 M$ de plus qu’en 2017, ce qui va augmenter la dette en 2018 de 38,8 M$ et portera le pourcentage d’endettement à 104,5 %. Qui est en train de plomber la Ville de dettes (...)? Autre bizarrerie, le 90 M$ de dépenses en immobilisations sera financé à hauteur de 75,7 M$ d’emprunt plus 4,1 M$ comptant. Ça veut dire qu’il manque un financement de 10,2 M$. Est-ce ce « financement privé » sur lequel comptent certains membres du comité exécutif (...)? Ça veut dire qu’on a présenté un budget sans en avoir bouclé le financement. (...)

3) Surplus cumulé : le budget 2017 avait été bouclé en pigeant 7,9 M$ du surplus cumulé de la Ville, dont 5,1 M$ avait été affecté au paiement comptant des immobilisations. Le budget 2018 est bouclé en pigeant 8,4 M$ dans le surplus cumulé, soit 500 k$ de plus qu’en 2017. Aucune information n’est disponible sur le déficit/excédent de l’exercice 2017, mais l’information selon laquelle la Ville a pigé dans le surplus de la STS pour le budget 2018 montre clairement que l’exercice 2017 ne connaîtra pas de surplus et qu’avec le budget 2018, la Ville n’aura plus aucun surplus cumulé. (...) En définitive, M. Lussier n’est pas cohérent (...) et, au terme de l’année 2018, la Ville sera endettée de 38,8 M$ en plus, aura dépassé le seuil de 100 % d’endettement et n’aura plus aucune marge de manœuvre ou de réserve de financement pour le futur.

Abdeljalil Azzane, Sherbrooke