Les archives en péril

Jeudi, des membres du milieu artistique se sont mobilisés pour soutenir le passé et notre histoire par le biais du manifeste Ensemble, assurons le futur de notre passé, en exposant le grave problème de sous-financement que connaît le milieu archivistique québécois.

En 1990, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) met en place un réseau de services d’archives privées agréés à travers le Québec. L’objectif : s’allier à des partenaires privilégiés dans la conservation de notre mémoire collective par l’acquisition, la conservation, la diffusion et tout particulièrement la valorisation de notre patrimoine documentaire. Depuis des années, le Regroupement des services d’archives privées agréés du Québec (RSAPAQ) demande une augmentation de l’enveloppe budgétaire ou à tout le moins une indexation de cette dernière, pour que les services d’archives puissent bien répondre aux besoins de la population et à leur mission. Au contraire, au cours des dernières années la Culture a été frappée de coupes budgétaires obligeant ainsi BAnQ à revoir son programme d’aide financière aux services d’archives privées agréés.

À l’heure actuelle, les services d’archives à travers le Québec sont encore et toujours sous l’épée de Damoclès dans l’attente de connaître leur sort en ce qui a trait à leur subvention. En auront-ils au moins une? Sur 42 services d’archives agréés, seulement 25 seront financés. Je ne peux cacher mon inquiétude quant à la pérennité de ces institutions, certaines n’auront d’autre choix que de mettre la clef sous la porte. C’est notre histoire qui est en péril, celle de vos familles et celle du Québec. Au gouvernement on dit miser sur la culture québécoise et le patrimoine, pourtant c’est justement cette culture et ce même patrimoine que l’on met en péril aujourd’hui.

Les archives sont les bases de toutes sociétés démocratiques, elles sont le reflet de nos erreurs et de nos apprentissages. Le travail de l’historien et de l’archiviste est de conserver l’histoire, de la présenter honnêtement au public et d’en tirer des leçons pour un avenir meilleur. Quel avenir pouvons-nous espérer en faisant une croix sur notre passé?

Soutenons Ensemble, assurons le futur de notre passé en signant la pétition.

Karine Savary
Conservatrice à la Société d’histoire de Sherbrooke
Présidente du Regroupement des services d’archives privées agréés du Québec