Les aînés revendiquent le droit à un revenu décent et à des logements abordables

Aux candidates et aux candidats des circonscriptions de Brome-Missisquoi, Compton-Stanstead, Mégantic-L’Érable, Richmond-Arthabaska, Shefford, Sherbrooke

Dans le cadre de la campagne électorale fédérale, l’AQDR Sherbrooke tient à rappeler aux candidates et aux candidats de la région de l’Estrie ses revendications en défense collective des droits pour les personnes préretraitées, retraitées et aînées.  

Nous voulons porter à votre attention deux de ces revendications. La première est un revenu décent pour couvrir les besoins de base d’une personne seule (logement, transport, alimentation, habillement, loisirs et soins de santé). Plusieurs n’y ont pas accès, ayant pour seule source de revenus la pension de la Sécurité de la vieillesse (SV) et le Supplément de revenu garanti (SRG). Ce revenu combiné donne environ 18 360 $ par an pour une personne seule recevant le maximum de SRG. Comment feriez-vous pour vivre avec ce montant par année? Pensez-vous réellement qu’une personne aînée peut subvenir à tous ses besoins avec ce montant? 

Selon l’IRIS (Institut de recherche et d’information socioéconomiques), une personne vivant seule à Sherbrooke doit disposer de 24 037 $ pour atteindre le seuil de faible revenu (revenu viable mesuré en 2019). Nous sommes loin de la coupe aux lèvres! C’est la raison pour laquelle nous demandons une bonification de SV et du SRG afin d’atteindre ce minimum pour assurer une meilleure qualité de vie à nos aînés.  

Pour aider à y répondre davantage, l’inscription automatique pour tout le monde (même pour les gens nés avant 1954) à la SV et au SRG de même que l’allocation pour les épouses et les époux qui reçoivent une pension doit être réalisée dans les plus brefs délais.  

La deuxième revendication est l’augmentation substantielle de logements abordables, salubres et adaptés aux besoins des aînés. Nous savons que plusieurs consacrent plus de 30 % de leur revenu pour se loger avec pour conséquence qu’une saine alimentation ou l’achat nécessaire de médicaments en souffrent. En réponse à ces lacunes, le gouvernement doit investir massivement dans l’offre de logements sociaux et dans la construction de modèles innovants d’habitation pour aînés. 

Ainsi, les maisons intergénérationnelles et les coopératives d’habitation pour aînés sont des exemples de modèles innovants d’habitation qui devraient être accessibles aux aînés. Les coopératives, en particulier, permettent aux gens qui vivent dans de petites municipalités ou en milieu rural de demeurer dans leur milieu de vie et d’éviter d’être déracinés. Le prochain gouvernement devra innover dans le domaine du logement abordable pour permettre de nouvelles avenues aux aînés qui souhaitent rester à domicile le plus longtemps possible.  

En plus du droit à un revenu décent et à des logements abordables, d’autres revendications ont été identifiées à l’AQDR pour les prochaines élections : 

• Des soins de santé garantis par les normes de la Loi canadienne sur la santé (gestion publique, intégralité, universalité, transférabilité, accessibilité);
• L’élargissement des critères pour la reconnaissance des proches aidants et la prolongation de la période de prestation de l’assurance-emploi;
• La mise sur pied d’une stratégie nationale sur la vieillesse; • La protection des régimes d’assurance-pension en cas de faillites d’entreprises;
• La mise sur pied d’un plan national crédible en environnement pour répondre à l’urgence climatique;
• L’amélioration de l’offre de transport en commun en ville ou en région adapté aux aînés.  

Nous espérons que vous comprendrez l’urgence de répondre à l’ensemble de ces revendications pour assurer un avenir juste et équitable pour l’ensemble de la population canadienne. Sachez que de notre côté, tant et aussi longtemps que ce sera nécessaire, nous rappellerons au gouvernement son devoir de sortir les aînés de la pauvreté et de garantir leur maintien à domicile en toute dignité.  

L’AQDR Sherbrooke, l’Association québécoise de défense collective des droits des personnes préretraitées, retraitées et aînées fêtera ses 30 années d’existence et compte 715 membres.

 

Serge Bergeron
Président AQDR Sherbrooke

Isabelle Guérard
Coordonnatrice AQDR Sherbrooke


+

Nos attentes envers le prochain gouvernement fédéral


Dans la foulée de la mobilisation pour le climat du 27 septembre, vous conviendrez que l’attente des attentes est la lutte aux changements climatiques : que le prochain gouvernement fédéral s’engage résolument dès 2020 à prendre des mesures réelles et bien concrètes pour diminuer les GES et contrer le réchauffement climatique. Une meilleure gestion des rejets de co2 s’avère une urgence nationale et mondiale.

Pour résoudre la problématique du manque criant de main d’œuvre, un prochain mandat devra mettre à la disposition des provinces des sommes substantielles finançant formation et perfectionnement, favorisant ainsi l’intégration des personnes immigrées et celles vivant sur l’aide sociale et l’assurance emploi.

Sera-t-il possible à nos ainéEs de vivre dans la dignité et non point dans la pauvreté? Engagez-vous à augmenter le SRG et ajouter 5000 $ aux revenus des personnes les plus démunies. Garantissez-leur un logement social décent et une certaine assurance autonomie à défaut d’un revenu minimum garanti.

La santé de la presse officielle se fait de plus en plus vacillante et notre démocratie s’en porte de plus en plus mal; cette dernière est pour ainsi dire aux soins palliatifs! Votez enfin des lois courageuses et contraignantes à l’égard du GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et des spécialistes des évasions fiscales.

Bien sûr, toutes ces mesures devront se prendre sans faille dans le respect de l’identité québécoise, de sa culture, ses institutions, sa langue et ses lois.

                                                                                              

Guy Forget
Ste-Catherine-de-Hatley

Avec Angèle Berger, France Boucher, Francine Charest, Claire Gagnon, Nicole Potvin, Robert Tremblay