Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Legault doit donner le go

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Trop de temps s’écoule pour que notre gouvernement donne le feu vert au projet de tramway. Le tracé de base proposé par la Ville a du sens. Le tramway se développera par étapes, comme ce fut le cas ailleurs dans le monde, comme c’est le cas pour le métro de Montréal et comme ce le sera pour le Réseau express métropolitain (REM). Sans argent additionnel, le gouvernement doit respecter les choix de la Ville.

Quand le gouvernement fédéral veut utiliser son pouvoir de dépenser pour entrer dans un champ de compétence du Québec, comme il aimerait le faire dans les CHSLD, Legault s’insurge. Mais quand celui-ci veut se mêler d’un projet émanant de la Ville et imposer ses conditions au nom de l’argent qu’il y met, il voudrait que le maire se conforme à la consigne, docile, sans s’offusquer.

La pandémie finira bien par finir. L’hypercentralisation des décisions aussi. Et le pendule fera son œuvre. Souhaitons que le tramway ne fasse pas partie des pots cassés.

André Garon, Québec

++ 
TRAMWAY: LE COUP DE JARNAC DE LA CAQ

Le torchon brûle entre le maire de Québec, Régis Labeaume, et le premier ministre François Legault dans la saga du projet de tramway dans la capitale nationale. Les discussions sont rompues, c’est le cul-de-sac.

Or, François Legault, alléguant que Régis Labeaume ne veut faire aucune concession, décide de se détacher littéralement de l’instigateur du projet et de faire cavalier seul en mettant de l’avant «son» projet de réseau structurant pour les citoyens de Québec. En bref, c’est un véritable coup de Jarnac de la part de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Par ailleurs, nonobstant le fait que les sondages ne reflètent pas l’ensemble des opinions sur un territoire donné, un sondage Léger réalisé exclusivement auprès des résidents de Québec, dans tous les arrondissements, révèle un taux d’appui de 56 % contre 44 % de gens qui s’y opposent en excluant les indécis.

De plus, un sondage Léger, commandé par Le Journal de Québec et TVA Nouvelles, en avril 2019, accordait un taux d’appui à 59 % comparativement à 56 % cette fois-ci, deux ans plus tard, des résultats qui démontrent indéniablement une certaine constance envers l’appui des citoyens au projet de la Ville.

À mon sens, François Legault erre s’il s’imagine que son gouvernement pourra s’emparer de la mainmise sur le projet de tramway sans l’apport essentiel de Régis Labeaume qui bénéficie encore de la crédibilité nécessaire pour mener finalement à terme ce projet.

Pour l’instant, la guéguerre à laquelle nous assistons ne conduira nulle part au grand désarroi des futurs usagers du tramway qui y voient de nombreux avantages, notamment une mobilité plus fluide… Alors, MM. Legault et Labeaume, enterrez rapidement la hache de guerre et engendrez le dialogue illico!

Henri Marineau, Québec