Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Le poisson rouge de M. Legault

Jacqueline Bouchard
Jacqueline Bouchard
Québec
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / Vraiment ? Un retour dans le rouge ? C’était un poisson d’avril sans doute…mais non. Monsieur Legault récidive. On dit que la population est fatiguée de la pandémie. Moi, c’est du gouvernement dont je suis fatiguée.

On nous dit que les gens ont baissé la garde. Moi je dis que c’est le gouvernement qui a baissé la garde, avec ses promesses de lendemains qui chantent, de beaux jours printaniers, de vaccins et de BBQ le jour de la Saint-Jean. 

On dit que ce n’est pas dans les restaurants, ni dans les musées, ni dans les théâtres, ni dans les bibliothèques, ni dans les librairies, ni dans les cinémas que le virus se propage…mais on les ferme tous. 

On dit que c’est avant, et après être allés dans ces endroits, que les gens se rencontrent pour propager le virus. Moi, je dis que c’est précisément parce qu’ils ne se rencontrent pas ailleurs que les gens vont dans ces endroits sécuritaires. Je dis que c’est parce que l’art fait du bien que les gens vont dans ces endroits. Je dis que oui, on peut aller au théâtre et ensuite se rencontrer ailleurs…au restaurant. 

Je dis que ce n’est pas seulement les pertes financières des restaurateurs ou des artistes qui comptent, mais le besoin de travailler parce que l’on aime son travail. 

On dit que l’on administre un traitement-choc. Je dis que la prévention aurait été mieux. Je dis que depuis des jours on voyait des rassemblements extérieurs le soir, certains bien arrosés, cela dans la plus grande tolérance. Par exemple sur le parvis de l’église Saint-Jean-Baptiste. Où étaient passés nos policiers supposément très vigilants ? Sans doute à répondre à des urgences liées à la santé mentale. 

Je dis que l’on nage en eaux troubles. Je me sens comme un poisson rouge dans un aquarium. Y a-t-il quelqu’un pour changer l’eau de manière suivie, régulièrement, sans traitement-choc et sans risquer de me faire disparaître avec l’eau du bocal ?