Bernard Lemaire

Le courage de Bernard Lemaire

POINT DE VUE / En réaction à l’article «Bernard Lemaire de Cascades : avant que les souvenirs s’effacent» de la journaliste Mélanie Noël paru le 3 avril Point de vue? Opinion? Nostalgie? Je ne sais, mais c’est avec grand plaisir que j’ai pris connaissance de la nouvelle sur Bernard Lemaire de Cascades.

D’abord, je veux souligner mon admiration pour M. Lemaire qui, très courageusement en 1982, a créé Papier Cascades à Cabano. Je veux aussi lui souhaiter bonne chance dans ce qui lui arrive en terme de santé.

À Cabano, ce fut toute une mobilisation et une grande énergie des citoyens ainsi qu’une grande collaboration régionale. Le tout a permis le démarrage du projet de Bernard Lemaire. La municipalité de Cabano, entre autres, par son maire, l’énergique Guy Michaud, n’a pas ménagé les efforts à cette occasion.

À travers une période de vente d’actions en région, il y eu l’intervention de l’Union régionale des caisses populaires Desjardins de Rimouski. Contacté par le maire Michaud, on pouvait espérer une participation de 50 000 $ en actions.

Par la suite, le soussigné reçoit un appel téléphonique du maire Michaud soulignant qu’une rumeur en circulation laissait voir que la participation en action de l’Union régionale pourrait être plus près de 25 000 $ que le montant espéré. Me sachant membre du Conseil d’administration de cette fédération régionale, il me demande de m’occuper du dossier afin d’assurer le succès de la campagne de souscription des actions.

En fin d’histoire, l’Union régionale des Caisses populaires Desjardins réalise son achat d’actions de 50 000 $ de Papier Cascades. Elle s’engage aussi à revendre en entier aux travailleurs de Cascades ses actions à son prix d’achat, plus un taux d’intérêt normal. Des ventes qui se sont réalisées dans peu de temps. Je sais aussi que des employés de Cascades se sont vantés d’avoir fait un très bon achat avec ces actions achetées de Desjardins.