Le Canada dans la mondialisation

Après le référendum de l'Angleterre pour quitter l'Union européenne, voilà « l'empereur » Trump en croisade pour faire de même, en plus de vouloir renégocier l'Accord du libre-échange nord-américain, « à l'avantage » des États-Unis.
Voilà une nouvelle conjoncture et un nouvel enjeu économico-politique qui devront amener le Canada à redéfinir ses relations traditionnelles avec ses deux partenaires d'affaires démissionnaires. (...) Le Canada devra cibler d'autres alliances commerciales et politiques, cette fois avec l'Europe.
Je crains toutefois que le jeune premier ministre Justin Trudeau laisse passer le train dans ce processus devant l'appartenance historique du Canada à l'Angleterre et cette promiscuité séculaire avec les États-Unis. En quel cas, nous risquerions de perdre à la fois des marchés nouveaux et un leadership politique au sein de l'Europe, jamais exercé à ce jour! (...)
Dans ce grand de jeu que constitue la grande Europe et en harmonie parfaite avec ce fort allié qu'est déjà la France, le Canada doit, pour le futur, réviser immédiatement (...) ses stratégies pour redessiner ses relations d'affaires internationales (...). Oui, « cap sur l'Europe » monsieur le premier ministre Trudeau! (...)
Yvon Côté, Sherbrooke
Développement incohérent
Bravo au citoyen Thierry Nootens pour son intervention au conseil municipal de lundi dernier au sujet du déménagement du Costco au Plateau Saint-Joseph et de l'ajout de 24 pompes à essence. (...) Les incohérences par rapport au Plan de mobilité durable de la Ville de Sherbrooke ont été bien décrites et les réactions des élus ont continué dans le même sens, en énonçant encore des incohérences! Bon diagnostic également de Hélène Pigot, candidate de Sherbrooke Citoyen, au sujet de l'impact de ce projet sur les commerces de proximité. (...)
Les utilisateurs et utilisatrices du transport en commun, qui ne sont pas nécessairement tous des spécialistes des questions environnementales, savent depuis plusieurs années qu'ils ne sont pas une priorité au niveau du développement durable. La densification de l'occupation du sol le long d'axes majeurs du transport en commun, n'était-ce que des mots? Dans le Plan de développement durable de 2012, on disait vouloir augmenter le transport en commun et diminuer la circulation automobile pour diminuer les GES d'ici 2021, est-ce ce qui se prépare? Les élections sont en novembre 2017, il faut y réfléchir.
Raymond Duquette et France Croteau
Regroupement des usagers du transport adapté de Sherbrooke métropolitain