Le chef du Bloc Québécois Gilles Duceppe

Le Bloc est le seul à nous défendre

Le débat des chefs a démontré qu'il existe encore et toujours deux blocs au Canada : le Bloc Canadien et le Bloc Québécois.
Le NPD a choisi son camp, mais tente de nous faire croire qu'il est de notre côté. Son chef, Tom ou Thomas Mulcair, modifie son discours selon qu'il le livre en anglais ou en français. Tom Mulcair affiche des positions propétrole, proarmes à feu, anti-souverainiste et proniqab au Canada. Or, le Thomas Mulcair qui nous est présenté au Québec en français entretient un flou artistique, se contredit lui-même sur le pétrole, sur la gestion de l'offre et sur quoi encore?
Devant l'ambiguïté des propos de leur chef (...), les candidats du NPD tiennent un discours vague sur les enjeux de la campagne. Ils se contentent d'appuyer des enjeux déjà consensuels comme Postes Canada ou l'aéroport de Sherbrooke, plutôt que de défendre des enjeux polarisants qui tiennent à coeur aux Québécois, car ils risqueraient de déplaire à la majorité de leurs électeurs qui eux, ne sont pas Québécois, mais Canadiens.
Peut-on véritablement leur accorder notre confiance? (...) La réponse est évidente, c'est pourquoi il est important de ne pas les laisser faire et de voter pour le Bloc Québécois.
Jasmin Roy-Rouleau
Sherbrooke