L'aéroport, Mme Bibeau?

À Mme Marie-Claude Bibeau, candidate libérale dans Compton-Stanstead : Madame, j’aimerais que vous apportiez des précisions concernant l’aéroport de Sherbrooke, afin que la population comprenne bien les enjeux.

J’aimerais que vous apportiez des précisions concernant l’aéroport de Sherbrooke, afin que la population comprenne bien les enjeux.

Selon le compte-rendu du débat de lundi paru dans la Tribune de mardi 1er octobre,  le développement de l’aéroport est votre priorité.  Depuis quand est-ce devenu une priorité?  En quatre ans vous n’avez pas réussi à avoir une désignation comme mentionné par le député de Sherbrooke Pierre-Luc Dussault.  

En d’autres occasions vous avez dit :  que la Ville de Sherbrooke signe une entente avec une compagnie aérienne et  le service de sécurité est disponible.  Est-ce par désignation ou que la Ville paie pour ce service?  

Si c’est la Ville qui paie pour ce service, le député ou ministre n’a rien à faire, car c’est la Ville qui achète le service et paye.  

En 2013, lorsque le gouvernement Harper a permis que les aéroports puissent acheter les services de sécurité, on parlait alors d’un montant annuel de 500 000$ par année, soit 10 000$ par semaine,  je trouve que c’est beaucoup d’argent pour quelques vols par jour,  qu’est-ce que vous en pensez?  

Cela ressemble à quelque chose de disponible, mais non accessible. C’est comme si cela n’existait pas.  

Cela me donne l’impression que vous dites ce que les gens veulent entendre, mais aussitôt dit, aussitôt oublié.  

J’ai hâte de lire ce que vous avez fait comme démarche pour avoir la désignation à l’aéroport de Sherbrooke, et la date d’entrée en service.  Si autre chose fait obstruction, alors vous devez l’avoir rencontré lors de vos démarches, c’est le temps d’informer la population.

Votre tout dévoué,

Jean Préfontaine

Cookshire-Eaton