Robert Poëti

La STS doit être à l'écoute de sa clientèle handicapée

Monsieur le ministre des Transports Robert Poëti, nous vivons une période noire au transport adapté à Sherbrooke.
Alors que la Ville vient d'octroyer 14,5 M$ à la STS, soit 1,3 M$ de plus que l'an passé, notre Société de transport se comporte, en ce début d'année, comme si elle était déjà déficitaire et continue ses mesures contraignantes entraînant des refus à plusieurs usagers et un non-respect de leur droit au transport.
Vous préconisez que les sociétés de transport en commun revoient leurs façons de faire, sans couper les services aux usagers, mais ici à Sherbrooke, on veut revoir les façons de faire des « usagers » utilisant le transport adapté.
On dit vouloir les « discipliner », les rendre plus « responsables » au niveau des annulations et des voyages blancs, les interpeller sur leurs « choix de sorties », alors qu'on ne note pas de changement à la direction de l'organisme. On a grossi le personnel à l'été 2014 (adjointe au service à l'Exploitation) pour faire une restructuration de l'utilisation du transport adapté, en changeant les règles d'utilisation sans aucune consultation du milieu des personnes handicapées, y incluant le RUTASM, qui a participé par le passé à toutes les révisions des Règles d'utilisation du transport adapté.
Nous demandons donc votre intervention pour discipliner notre STS à plus de respect de la clientèle handicapée, mais aussi nous osons vous demander d'au moins « indexer », comme l'a fait votre prédécesseur, de 2 % (niveau d'inflation) les sommes promises au transport adapté.
Nous espérons que la STS recommence à être à l'écoute des besoins de la clientèle handicapée, et qu'elle aille dans le sens de ne pas stopper la hausse de l'achalandage, en s'assurant de demander les sommes possibles annoncées dans votre Programme d'aide financière. Merci, Monsieur le Ministre, de l'attention que vous porterez à notre demande.
Raymond Duquette
Président du RUTASM
Colette Jean
Responsable de la Manifestation du 6-2-15