La population de Sherbrooke n'a rien à craindre

À la suite de l'article publié hier dans La Tribune (Des problèmes majeurs au CHSLD Argyll), le CIUSSS de l'Estrie - CHUS tient à préciser certains éléments à l'égard de l'enquête interne tenue au CHSLD Argyll et dont les recommandations du plan d'action ont été rendues publiques le 9 juin.
Un CHSLD est un milieu de vie au sein duquel nous devons nous assurer de la sécurité, de la qualité des services et de la confidentialité. Ainsi, tout événement touchant un de nos résidents est porté à l'attention de notre comité de gestion des risques pour enquête interne. Chaque situation est analysée sous différents angles afin de pouvoir en dégager les causes, identifier des points d'amélioration dans les processus et proposer des mesures pour en éviter la récurrence. Les recommandations qui ressortent d'une enquête interne ne sont pas automatiquement synonymes de fautes commises. Ce type d'enquête a plutôt pour objectif d'améliorer la qualité des soins et services. Il ouvre la porte à l'intégration de meilleures pratiques.
En toute transparence, l'établissement a pris soin de présenter à la population les 23 recommandations du plan d'action émanant de cette enquête interne. Il faut comprendre à cet égard que le CIUSSS de l'Estrie - CHUS ne peut transmettre ce type de document. En conformité avec la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels et la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSS), les dossiers et les procès-verbaux d'un comité de gestion des risques doivent demeurer confidentiels. Le rapport d'analyse d'un accident impliquant des usagers en fait également partie. Si le CIUSSS de l'Estrie - CHUS divulguait le rapport d'enquête, il violerait les obligations prévues à la LSSS. Nous sommes persuadés que les usagers de nos services souhaitent que nous préservions l'accès aux renseignements confidentiels les concernant.
(...) Il est essentiel de tirer des leçons de ces événements et de mettre en place de meilleurs moyens pour offrir des soins et services sécuritaires. Est-ce qu'il y a place à amélioration au CHSLD Argyll? Toujours. Est-ce que les résidents sont en danger? Non, ils sont en sécurité et reçoivent des services d'une très grande qualité de la part d'un personnel qualifié.
Finalement, nous tenons à remercier les usagers pour la confiance qu'ils expriment régulièrement ainsi que le personnel de cette installation pour son engagement et sa grande volonté d'agir pour et avec les usagers.
Johanne Turgeon, présidente - directrice générale adjointe CIUSSS de l'Estrie - CHUS