La fermeture du CFCoop vue par des yeux d’enfant

OPINION / Dans ce qui est maintenant mon ancienne garderie, il y avait deux salles réservées à mon groupe, chacune plus grande qu’une classe d’école. Il y avait dans la salle bleue plusieurs coins avec chacun un thème : le coin lecture avec un matelas au sol, le bac à sable, le coin des petits jouets, la table à bricolage toujours fournie, le coin peinture, le coin lavabo pour jouer dans l’eau, le coin sciences, etc. Dans la salle jaune, très utile lorsqu’il pleuvait ou faisait trop froid dehors, on avait le droit de courir. Il y avait des glissades, des jeux de motricité globale, parfois un jeu gonflable et même un mur d’escalade. Étant un petit garçon plein d’énergie, cette salle me faisait du bien.

Dans ma nouvelle garderie que j’ai visitée hier, ma salle est de couleur grise et grande comme la chambre de mes parents. Il y a deux petites tables avec des chaises d’enfants et une armoire avec quelques jouets. Et… c’est tout. C’est probablement interdit d’y courir, de toute façon il n’y aurait pas assez d’espace pour le faire.

Dans mon ancienne garderie, il y avait une belle grande cour extérieure avec des arbres (...) des modules et des cabanes.  

Dans la nouvelle, la cour est petite, le terrain est plat et il n’y a pas d’arbre.

Maman me dit que ma nouvelle éducatrice sera très gentille. Mais pour moi elle est encore une étrangère. Peut-être qu’avec le temps je m’attacherai à elle… mais dans six mois je serai déjà parti à la maternelle.

Maman m’a dit que mon ancienne garderie est fermée parce qu’elle n’avait reçu son permis même si la demande a été déposée plus de trois mois avant la date fatidique. Le monsieur du ministère a dit à ma mère qu’il n’avait pas eu assez de temps pour compléter les démarches. Sur le dépliant reçu c’est écrit que le permis sert à assurer la sécurité, la santé et le bien-être des enfants. Moi, je me sentais vraiment bien à cette garderie. Personne n’y a jamais douté pour ma sécurité. J’ai dit à maman que je ne voulais pas que ça ferme. Elle me répond qu’elle est triste comme moi.  

Je ne comprends pas et maman non plus (...)  Aujourd’hui, c’est fermé. Décision du ministère (...) J’irai à ma nouvelle garderie, un CPE subventionné de 80 places que ce même ministère vient d’ouvrir.  

Je ne suis pas sûre d’aimer ce ministère qui dit s’occuper des familles.

Un garçon de 4 ans qui fréquentait le Virevent et sa maman Marie-Ève Lehouillier
Sherbrooke