La Constitution peut attendre

Même si je n'ai rien contre la révision de la Constitution canadienne, il m'apparaît qu'un tel cheminement est loin d'être une urgence (...) compte tenu de nos défis collectifs tels l'avenir de l'ALENA, le respect et la défense de l'Accord de Paris sur le climat,  la légalisation ou pas du cannabis, le terrorisme international, les conséquences potentielles de l'administration Trump pour le Canada, les paradis fiscaux, le dossier des oléoducs, le ralentissement possible de notre économie et l'importance d'accentuer notre capacité d'innovation (...).
Il est certain que les spécialistes de la Constitution auraient un grand intérêt pour discuter avec compétence de ce vaste sujet. Comme le disait l'ancien président américain, Abraham Lincoln, « Autant de juristes autant d'opinions », un phénomène susceptible de créer (...) des divisions au sein de la population canadienne. Or, présentement, les Canadiens doivent être plus unis que jamais. À mon humble avis, le dossier de la Constitution du Canada peut attendre.
Réjean Beaudoin, Sherbrooke
Prévenir les attaques terroristes
À la suite des divers attentats terroristes islamistes perpétrés au Royaume-Uni, la première ministre Theresa May a reconnu que la tolérance a été trop loin et ce depuis des décennies. De plus, la réduction du nombre de policiers dans les rues (...) a contribué aux événements qui secouent le pays. Il ne faut pas oublier que le Royaume-Uni est le berceau des radicaux et des extrémistes depuis très longtemps et que ceux-ci attendent des ordres pour poser leurs actions attentatoires. Certains sont connus des autorités, mais on a laissé faire par manque de moyens pour la filature. Vu nos façons d'agir au Canada et surtout au Québec, il ne faudrait pas s'étonner s'il nous arrive de tels incidents. Il faut être préventif et non passif.
Jean-Claude Royer, Ham-Nord
Obama : espoir et résilience
Je me suis réveillé plus serein, mercredi matin, après avoir écouté le discours, ou la longue réflexion intérieure, de ce grand président américain que fut Barack Obama (...). Je me sens grandi et plein d'espoir! Obama? Un grand homme, un discours humain, presque humanitaire, fondé sur l'espoir et la résilience (...). Un homme modeste, mais avec une vision du futur qui devrait inspirer Donald Trump (...)
Yvon Côté, Sherbrooke