Mohammad Salah

Indignée

J'ai été renversée et indignée (...) par les propos tenus par Mohammad Salah, imam de la mosquée de Sherbrooke, lors d'une entrevue avec le journaliste Alain Goupil de La Tribune. Alain Goupil lui demandait ce qu'il pensait de la condamnation de Raïf Badawi.
Et l'imam de répondre : « C'est une loi locale, qui s'applique en Arabie Saoudite. Notre position est de respecter les lois des pays. Je n'ai rien à dire ». Et le journaliste d'insister : « mais sur le plan humain? » Et l'imam de répéter.
« C'est une loi locale, une loi qui existe depuis de nombreuses années. Je n'ai vraiment rien à dire ». Cet imam, originaire d'Égypte, docteur en études islamiques, me laisse pantoise. Il cite que sa mission principale en tant qu'imam consiste à expliquer aux gens ce qu'est l'islam. ...).
Je n'ai jamais souscrit à l'idée que les musulmans « sont tous pareils » (...). Mais j'avoue que je suis ébranlée, très ébranlée. Je pense que ces musulmans qui sont différents ont le devoir de lutter contre cette incohérence (...).
Suzanne Raby
Sherbrooke