Impossible de garder le silence

Ces derniers jours, la communauté de Sherbrooke a vu, comme ailleurs, l’implication de la mesure annoncée chez Walmart. Celle-ci va à l’encontre d’un groupe d’êtres humains dont les capacités intellectuelles diminuées ne permettent pas la pleine intégration à la société.

Personne ne peut douter qu’affronter le défi quotidien avec toutes les incertitudes et les craintes qu’il engendre représente déjà une tâche bien difficile et parfois même un acte de bravoure pour des hommes et des femmes en pleine possession de toutes leurs capacités intellectuelles.

Alors, que dire et comment qualifier l’exemple d’êtres humains qui ne possèdent pas toutes ces capacités, et qui sont malgré tout capables d’affronter le défi de la vie et d’en vaincre les embûches?

Walmart a donné la possibilité à chaque personne ayant une déficience intellectuelle de s’intégrer au travail. Puis, on a appris que cette possibilité allait être démolie sans considération. Il s’agit d’une décision qui repose sur des raisons économiques, qui ne tiennent pas compte du facteur humain.

Malgré le fait que Walmart semble vouloir revenir sur sa position à la suite du tollé suscité par sa décision, on ne peut pas garder le silence en face de ce congédiement incontrôlé et sauvage.

Je garde l’espoir que tout n’est pas perdu, et que les responsables qui ont mis sur pied ces mesures réfléchiront sûrement sur les dommages qui sont occasionnés à des secteurs de la société qui réclament le plus l’aide de tous.

Dre Yolanda Galeano
Vice-présidente de l’Association de Sherbrooke pour la déficience intellectuelle
Mère d’une personne ayant une déficience intellectuelle