Pendant plus de vingt ans, Marie Gratton aura été dévouée à La Maison Aube-Lumière

Hommage à Marie Gratton

Il y a de ces personnes qui nous touchent plus que d’autres, qui font une différence. Marie Gratton était l’une d’elles. Cette grande dame en aura assurément marqué et inspiré plusieurs.

Née en 1935, Marie Gratton était une théologienne reconnue pour ses écrits et pour avoir enseigné à l’Université de Sherbrooke pendant plusieurs années. En 1999, elle joignait la belle et grande famille de La Maison Aube-Lumière comme bénévole aux soins et accompagnement. Dévouée et authentique, ce rôle d’aidante naturelle auprès des personnes atteintes de cancer en phase avancée et leurs proches était fait pour elle. À l’écoute des autres, elle savait toujours trouver les mots justes pour apaiser et supporter, malgré l’épreuve.

En 2009, à cause de soucis de santé, elle troquait son rôle de bénévole aux soins et accompagnement pour celui de bénévole à l’accueil. Elle avait même accepté la plage horaire du dimanche après-midi, habituellement fort peu prisée des bénévoles. Elle y sera pourtant fidèle au poste toutes les semaines, pendant huit ans. Toujours aussi attentionnée, elle n’hésitait jamais à se lever de son poste pour aller accueillir les visiteurs à leur arrivée à La Maison.

Sa finesse, sa compassion et son empathie auront fait d’elle une bénévole aimée de tous. Elle avait un don particulier pour reconnaître et nommer les qualités des autres, ce qui faisait qu’on se sentait unique en sa présence. Inspirante et généreuse, elle partageait ses connaissances avec passion. Elle aura d’ailleurs été un mentor pour bon nombre de bénévoles de La Maison.

Marie Gratton aimait les gens et elle aimait profondément La Maison Aube-Lumière. À son anniversaire, lorsque son mari lui demandait ce qu’elle souhaitait recevoir comme présent, elle n’hésitait pas à lui répondre que son plus beau cadeau était qu’il fasse un don à La Maison.

Pendant plus de vingt ans, Mme Gratton aura été dévouée à La Maison. D’ailleurs dans sa lettre de candidature pour devenir bénévole, elle avait tenu à préciser que son engagement envers l’établissement allait être « illimité et en pratique aussi long que les circonstances allaient le permettre ». Elle aura tenu sa promesse, quittant bien malgré elle son bénévolat à La Maison Aube-Lumière parce que trop malade, seulement quelques mois avant d’y revenir, mais pour une dernière fois.

Cette femme plus grande que nature est décédée le 14 mai dernier à La Maison Aube-Lumière. Elle n’est plus, mais sa bienveillance demeurera dans nos murs encore longtemps.

Au nom des 40 employés, 230 bénévoles au fonctionnement et plus de 200 bénévoles au financement de La Maison Aube-Lumière, merci pour votre respect, votre empathie, votre excellence, votre générosité et votre engagement, ces valeurs de La Maison qui étaient également vôtres. Reposez en paix Marie!

Me Élisabeth Brière
Présidente