Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est l’effort international le plus efficace contre les maladies évitables et a déjà sauvé 27 millions de vies depuis 2002.

Fonds mondial : contribuer davantage pour sauver des millions de vies

OPINION / Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est l’effort international le plus efficace contre les maladies évitables et a déjà sauvé 27 millions de vies depuis 2002.

Une des raisons qui explique l’efficacité du Fonds mondial est qu’il mise autant sur la collaboration que sur les dons en argent. 

Les pays qui reçoivent de l’aide du Fonds sont obligés d’investir eux aussi dans les mêmes programmes, multipliant ainsi les ressources disponibles. 

C’est pourquoi, au cours des dernières années, ces pays ont augmenté leurs investissements en santé de plus de 40 %.

Chaque jour, 1000 jeunes femmes contractent le VIH. 

Ayant fait du bénévolat dans un pavillon d’hôpital pour soigner les patients atteints du sida dans un pays en développement dans les années 90, j’ai pu constater la souffrance et les conséquences finales de ne pas pouvoir payer un traitement. 

Depuis 2002, le traitement du VIH est tombé de 10 000 dollars par an à 75 dollars dans certains pays.

Je sais que les Canadiens se soucient des personnes en crise. 

Nous avons les outils pour aider, nous savons comment le faire. 

Il est maintenant temps que le gouvernement intensifie ses efforts et agisse comme chef de file. 

Ce n’est pas le temps de replier nos efforts et espérer que cela suffit.

Nous devons faire notre juste part. 

Le Fonds mondial demande à tous les pays d’augmenter leur engagement de 15 %. 

Cela signifie une promesse d’un milliard de dollars canadiens sur trois ans. 

La somme peut paraître énorme, mais elle ne représente que 9 $ par Canadien par année. 

Cet argent n’est pas gaspillé, il peut faire la différence entre la vie et la mort pour les personnes qui en ont besoin.

Il est temps que le Canada montre son engagement. 

Je veux que le premier ministre Justin Trudeau agisse. 

Nous ne pouvons pas simplement faire la même promesse que nous l’avons fait il y a 3 ans. 

La crise frappe durement les femmes et les filles. 

Nous avons besoin d’une augmentation, M. le Premier ministre. 

J’espère que le député Greg Fergus et la ministre Maryam Monsef seront également à l’écoute des Canadiens et continueront de transmettre ce message au premier ministre.

Le Canada doit augmenter sa contribution au Fonds mondial.

Ce texte a été écrit par Laura Blanco, de Gatineau.

+
LA QUESTION DU JOUR

Taux de criminalité en hausse à Ottawa, en baisse à Gatineau: vous sentez-vous en sécurité dans votre ville?

Taux de criminalité en hausse à Ottawa, en baisse à Gatineau: vous sentez-vous en sécurité dans votre ville?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.