Êtes-vous tanné de faire des rapports d’impôts?

POINT DE VUE / Le gouvernement de François Legault veut nous soulager du rapport d’impôt du Canada. Justin a dit non, Andrew oui, mais il n’est pas au pouvoir. Même si cela se réalisait, il est peu probable qu’il pourrait remplir sa promesse.

Cependant il est possible de ne pas avoir à faire son rapport d’impôt ni au Québec ni au Canada. Fini les annexes, grilles de toutes sortes et formulaires TP-xxx (au Québec) ou T-yyyy (au Fédéral), fini de faire tous ces calculs ennuyants avec le risque de se tromper pour mettre le bon chiffre sur la ligne xxx. Il serait possible d’éviter tout ce travail à 90 % des contribuables. La solution est simple et elle existe dans certains pays. Cela pourrait se faire sans grand frais pour le gouvernement. Les ministères du Revenu reçoivent déjà tous les feuillets dont nous avons besoin pour faire nos rapports d’impôts. Je suppose que cela doit être par voie électronique. Il serait alors facile de faire le rapport d’impôt de la plupart des contribuables sans aucune erreur de saisie, et de leur donner toutes les déductions auxquelles ils ont droit. Cela n’est pas sorcier. La Suède procède ainsi. Elle envoie à chaque contribuable son rapport d’impôt. Celui-ci n’a qu’à ajouter les revenus pour lesquels le gouvernement n’a pas l’information (ex : revenus étrangers) et le signer s’il le trouve conforme. Cela est peut-être trop simple, si on considère comment on aime compliquer la vie des contribuables avec toutes les taxes et déductions qu’on peut possiblement avoir et qui ne le sont pas après de savantes additions et soustractions. 

Le politicien qui ferait cette promesse ou, encore mieux, qui la réaliserait aurait de fortes chances d’être élu surtout si les élections sont au mois d’avril.