Des véhicules lourds dans un quartier résidentiel !

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
La Tribune
POINT DE VUE / À l’attention de M. Christian Provencher, directeur général du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS),

Comme vous le savez, nous avons approché notre commissaire scolaire à l’automne 2019 pour lui soumettre une problématique dans notre quartier résidentiel. Plus d’une dizaine d’autobus scolaires utilise chaque jour les rues Dorval et Picard comme raccourci entre les rues Union et Belvédère, afin d’éviter la lumière de l’intersection Union/Belvédère. Ces autobus sont des véhicules lourds. Ils passent rapidement et génèrent beaucoup de bruits. En acceptant cette pratique, on crée même un risque d’accident. La rue Dorval est une rue vivante avec beaucoup de jeunes familles. Nous nous déplaçons souvent à pied et nos enfants y marchent chaque jour pour aller et revenir de l’école. 

Nous avons discuté directement de la question en février, et nous avons convenu de vous laisser la fin de l’année scolaire pour régulariser cette situation exceptionnelle. Cependant, rien n’a changé cet automne. De plus, nous n’avons pas de réponses de la part du CSSRS par rapport à nos relances sur ce dossier. Nous comprenons que la situation de la COVID-19 et la modification de la structure de la CSRS au CSSRS accaparent beaucoup d’énergie. Cependant, cette situation à un effet important sur notre qualité de vie. De plus, il nous semble inacceptable que des véhicules lourds utilisent les rues résidentielles comme raccourci. Nous vous demandons de régulariser cette situation. Nous aimerions aussi être informés de vos décisions dans ce dossier. Merci de votre collaboration. 

Voici la liste des autobus que nous avons observés sur la rue Dorval cet automne : 7, 9, 18, 23, 25, 26, 28, 38, 47, 50, 51, 54, 69, 77, 111, 124, 162, 189, 191, 19-01, 10 904. Bingo !

Gédéon Verreault, Julie Labbé et Olivier Hamel
Citoyenne et citoyens de la rue Dorval