Dans le siège du conducteur

Sherbrooke Ville en santé inc., par son projet « Communauté sécuritaire », vous offre cet article sur la prévention des accidents et des blessures. La plupart peuvent être évités en étant responsables, courtois et attentifs.
Jérémy, 17 ans, vient d'obtenir son permis de conduire il y a 3 jours. Sur l'heure du midi à l'école, il décide d'inviter trois amis à manger. Tous les quatre se mettent en route dans son Honda Civic 2002.
Qui a besoin d'une ceinture de sécurité pour cinq minutes de voiture? Peut-être plus trois minutes si on essaie les capacités des 4 cylindres et 115 chevaux de sa voiture. En route, Jérémy envoie des textos, ajuste la radio ainsi que la température dans la voiture. Devant, une voiture roule à peine à 70 km/h. Il ne faudrait quand même pas rester derrière trop longtemps, après tout, on a 115 chevaux de puissance avec nous! Oups! Il y a une voiture en sens inverse...
Évaluons cette situation (à peine) exagérée. Bien qu'il soit un bon conducteur au PS4, Jérémy est encore très inexpérimenté sur la route. C'est malheureusement un des facteurs prédictifs les plus importants d'accident de voiture.
Quatre personnes dans la voiture, c'est nouveau pour Jérémy. Avec son inexpérience, avoir juste un passager augmente déjà de 40 % le risque d'accident. Avec trois passagers, c'est une augmentation de 400 % du risque. De plus, ses passagers sont aussi fébriles que lui d'essayer les capacités de sa voiture : il ne faudrait pas les décevoir. Les passagers et la prise de risque sont deux facteurs importants augmentant les risques d'accident chez les conducteurs adolescents.
Conduire, envoyer des messages textes, s'occuper de ses amis, de la radio et de la température de l'habitacle, ça commence à faire beaucoup pour un conducteur. La distraction au volant est un autre facteur qui contribue aux accidents de la route. À lui seul, le cellulaire en quadruple le risque. La ceinture de sécurité, est-ce bien utile sur des courtes distances, ça froisse les vêtements, il me semble que ça cause plus de tort que de bien, etc. En fait, la ceinture de sécurité peut prévenir environ 60 % des décès chez les occupants d'un véhicule motorisé. Nous ne sommes pas seuls sur nos routes, donc soyons prudents et intelligents sur celles-ci cet été.
Je souhaite ne pas vous rencontrer à l'urgence du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) cet été!
Nicolas Prud'homme, MD,
Jeune conducteur
Résident en pédiatrie au CHUS Fleurimont