Dans quelques mois, la tuque de Madame Dorion sera rangée dans ses tiroirs», écrit l'auteure.

Code vestimentaire

Comme ex-professeur de psychosociologie du vêtement et de l’apparence, je ne suis pas surprise que nos représentants discutent du comportement vestimentaire des uns et des autres.

On se souviendra du col roulé de Monsieur Charron, des écharpes signées de Madame Marois et que dire des employés de l’État à l’approche des beaux jours.

Dans quelques mois, la tuque de Madame Dorion sera rangée dans ses tiroirs.

Nous vivons une météo qui nous oblige à se couvrir 90% de notre corps.

Les choix vestimentaires ne sont-ils pas une forme de créativité que certains exploitent merveilleusement et pour laquelle d’autres manifestent leur négligence?

Agathe Gagné Collard, Québec