Normand Groleau

Bon repos, M. Groleau

Je viens comme des milliers de personnes d'apprendre le départ de Normand Groleau de l'organisme Estrie Aide.
M. Groleau a beaucoup donné - temps, moyens - pour soulager la pauvreté de milliers de familles au fil des dernières années. Faisant face, souvent dans l'immédiateté, à de multiples situations, M. Groleau avec toute son équipe ont su développer un service d'entraide essentiel pour notre région, mais surtout pour ces milliers de femmes, d'enfants, d'homme qui ont été accueillis dans le respect et la solidarité.
Donner sans rien attendre en retour, tel est un peu la signature d'Estrie Aide, ce petit organisme parti de la rue Alexandre pour progressivement s'agrandir jusqu'à occuper des milliers de pieds carrés sur la rue Wellington et qui réalise chaque jour un travail colossal.
Ce développement doit nous interpeller sur l'ampleur des tâches qui entourent la lutte à la pauvreté et donc sur l'ampleur de cette pauvreté qui ne cesse de se manifester. À Sherbrooke et en région, nous avons la chance de compter sur un réseau d'organismes communautaires qui chaque jour, tout comme Estrie Aide, réalise un travail remarquable auprès des personnes en difficultés. Leurs actions honorent le sens des responsabilités sociales et citoyennes qui devraient sans cesse nous animer.
M. Groleau, je vous connais bien peu, mais je suis témoin régulièrement de l'aide apportée aux familles par vos activités. Bravo, merci et bon repos.
Jean-François Roos
Organisateur communautaire