Biden, un choix bidon

Si le Parti démocrate choisit le candidat Joe Biden pour le représenter lors de la présidentielle de novembre aux États-Unis, même s’il est le meneur, il fera la même erreur qu’en 2016, quand il a choisi Hillary Clinton, et perdra de nouveau contre Donald Trump et le Parti républicain. Pourquoi?

Nous traversons une période en Occident où les anti systèmes ont le vent en poupe. Or, que représente Biden, 77 ans, qui a été sénateur pendant 36 ans, vice-président pendant huit ans, et qui en est à sa troisième campagne présidentielle, si ce n’est le système établi par excellence? Le sénateur du Vermont et principal adversaire de Biden, Bernie Sanders, l’a dit autrement : «On ne peut pas vaincre Trump avec les vieilles recettes.»

Rappelons que Bernie Sanders a fait souvent mieux que Donald Trump dans les sondages nationaux. En outre, aucun autre candidat démocrate n’est parvenu à réunir autant de partisans survoltés dans ses rallyes. S’il avait été choisi à la place de Clinton en 2016, qui sait, il aurait peut-être battu le milliardaire retors.

Sylvio Le Blanc, Montréal