Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Bal de finissants: lettre ouverte au ministre de l’Éducation

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Saviez-vous que le Baby Boomer’s Band se produit en mode ciné-parc ce vendredi 4 juin dans le stationnement de l’aréna de Donnacona? Cette activité, créée pour rendre hommage aux bénévoles de la Ville de Donnacona, est offerte gratuitement aux résidents! Les gens doivent juste réserver leur place, une bulle familiale par voiture. Merveilleux, n’est-ce pas?

Alors, peut-on m’expliquer pourquoi l’activité hommage aux finissants de l’école secondaire de Donnacona, où ils devaient recevoir leur diplôme et se remémorer de bons souvenirs, en tout point similaires à ce concert pour baby boomers, mais un petit peu plus important dans la vie d’une personne on s’entend, est annulée selon vos dernières directives aux écoles? Non, on ne peut pas me l’expliquer, car ça ne s’explique pas. Il n’y a plus de mots pour qualifier ce à quoi nous assistons, impuissants, depuis quelques jours.

L’école de notre fils, l’école secondaire de Donnacona, avait prévu une soirée hommage aux finissants, en mode ciné-parc, le jeudi 3 juin. Chaque famille dans sa voiture, les voitures distanciées, les élèves montant sur une petite scène (masqués) pour recevoir leur diplôme. Un peu d’animation. Une activité extérieure.

Vous avez décidé que ce type d’activités ne pouvait avoir lieu. Mais le Baby Boomers Band, lui, peut faire son spectacle. Au secours, là, vous êtes en train d’affecter les dernières cellules encore saines de mon cerveau.

Les gens peuvent manger dans les restos, à l’intérieur, mais nous, on ne peut pas aller voir notre enfant recevoir son diplôme, assis dans notre voiture, dans le cadre d’une activité 100% extérieure? 2500 personnes peuvent aller voir le Canadien au Centre Bell, mais nous, on ne peut aller assister au moment le plus important dans la vie de notre jeune? Un moment qui ne reviendra jamais?

Écoutez, on a tout fait, tout accepté dans les 14 derniers mois, mais ceci va trop loin. On abandonne. Vous mangez ce qui nous reste de santé mentale avec ce genre de décisions. Je n’exagère pas. Aucune. Logique. Scientifique. C’est injustifiable et nous n’acceptons pas ça. Ah, et vous interdisez aussi le bal des finissants qui devait avoir lieu à l’école, en bulle-classe!

En prenant ces décisions insensées, vous nous enlevez le goût de continuer à respecter les mesures sanitaires. Je suis désolée, mais nous décrochons. En imposant ce cadre rigide insensé, vous découragez les jeunes à aller se faire vacciner. Réellement. Avec ces conditions imposées, vous prenez vraiment les gens pour des imbéciles, et je pèse mes mots. De telles activités en mode ciné-parc ont pourtant eu lieu l’an passé… Alors que les gens n’étaient pas vaccinés. Non, mais comprenez-vous l’illogisme complet de vos décisions?

Monsieur le ministre de l’Éducation, revenez sur votre décision ou démissionnez!

Geneviève Gourdeau

Neuville