«Je ne suis pas opposé à cette application, je suis plutôt technophile même, mais j’ai la fâcheuse tendance à vouloir que l’on m’explique pourquoi les ressources publiques auxquelles je contribue, devraient être mobilisées ici, alors qu’elles ne le sont visiblement pas là…» questionne Stéphane Roche. 
«Je ne suis pas opposé à cette application, je suis plutôt technophile même, mais j’ai la fâcheuse tendance à vouloir que l’on m’explique pourquoi les ressources publiques auxquelles je contribue, devraient être mobilisées ici, alors qu’elles ne le sont visiblement pas là…» questionne Stéphane Roche. 

Alerte Covid, si je vous faisais confiance M. Legault

Stéphane Roche
Stéphane Roche
Professeur de sciences géomatiques, Université Laval
POINT DE VUE / Bon admettons que je vous fasse confiance M. Legault, que je mette de côté l’ensemble des limitations techniques inhérentes à l’application que vous avez choisie pour nous, sans réelle discussion, ni explication d’ailleurs. Une application basée sur le «framework» GApple (Google Apple), on est donc loin du «panier bleu», et pourtant quelques alternatives existaient... 

Mais soit, j’accepte sans broncher le risque zéro que vous me garantissez. Malgré tout ce que j’ai pu lire, dire et écrire sur le sujet au cours des derniers mois (y compris lors de mon audition devant la Commission des institutions de l’Assemblée nationale du Québec le 14 août dernier), j’installe et j’active l’application Alerte Covid, parce qu’au fond, je trouve important d’être un bon citoyen solidaire.

Et alors imaginons ensemble un scénario:

- Jour 1: je ressens quelques symptômes en soirée,

- Jour 2: je vais me faire tester,

- Jour ... (disons 8 ou 9): si je me fie aux délais actuels de réponse des services de santé publique, je reçois la mauvaise nouvelle, je suis positif, je demande immédiatement ma clé à usage unique,

- Jour 10 : je suis optimiste et je me dis qu’il ne faudra pas plus de 24 heures pour que je la reçoive (pas par fax j’espère, je n’en ai pas).

Donc le jour 10, les contacts de mes 14 derniers jours sont informés de ma séro-positivité au Coronavirus Sars Cov2.

Comme citoyen raisonnable, dès le jour 2, je me suis mis en total confinement, je n’ai donc techniquement été en contact avec personne. Mais je suis très raisonnable, d’autres le seraient sans doute moins.

Donc, si je ne me trompe pas, les seules personnes qui seront notifiées sont celles des jours 1, J-1, J-2 et J-3. Pas celles des jours précédents (au-delà des 14 jours), et de toute façon trop tard au fond pour toutes celles que j’aurais rencontrées en attendant les résultats de mon test, si je n’avais pas été raisonnable, d’autres le seront moins.

Pourtant si j’en crois ce que j’ai compris de la dynamique virale de ce virus, c’est bien durant la période asymptotique (4-5 jours avant l’apparition des symptômes) et les jours qui suivent l’apparition des symptômes (5-7 jours) que j’étais le plus contagieux (charge virale au plafond). 

Vous comprenez donc que cette application que vous nous invitez à utiliser, alors que jusqu’à présent son efficacité n’a été démontrée nulle part, pourrait éventuellement avoir un intérêt, certes si une majorité de québécois et québécoises l’utilisent, mais aussi et surtout, si vos services sont capables de tenir le rythme de demande de tests, dont le nombre pourrait croitre au rythme d’utilisation de l’application, et de garantir un délai de retour raisonnable (disons 24-48 heures au maximum). 

Pourquoi donc, considérant ce que je connais de cette application, devrais-je alors vous faire confiance? Pourquoi devrais-je prendre un certain nombre de risques, que la Commission de l’éthique en sciences et technologie du gouvernement du Québec a déjà pointé du doigt, alors que de votre côté, 8 mois après la première vague, vous n’êtes visiblement toujours pas en mesure de me garantir des services essentiels de tests en nombre suffisant et dans des délais diligents?

Comprenez-moi bien, je ne suis pas opposé à cette application, je suis plutôt technophile même, mais j’ai la fâcheuse tendance à vouloir que l’on m’explique pourquoi les ressources publiques auxquelles je contribue, devraient être mobilisées ici, alors qu’elles ne le sont visiblement pas là… 

Monsieur Legault, si vous m’assurez que les tests (nombre et diligence des retours) sont à la hauteur des enjeux, que les outils de suivi épidémiologique déjà existants sont exploités à leur plein potentiel, que les enquêteurs sont en nombre suffisant, alors j’installe Alerte Covid! Chiche…