Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le village de la Malbaie.
Le village de la Malbaie.

Notre été dans Charlevoix

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Il y a tant à voir dans Charlevoix. La région est connue pour ses paysages et ses couleurs à couper le souffle. Sa montagne de ski Le Massif à Petite-Rivière-Saint-François attire l’attention de tous les skieurs. Le Casino de Charlevoix et le Manoir Richelieu à La Malbaie font aussi tourner les têtes. Au-delà des destinations plus connues, les municipalités d’est en ouest de la région cachent de précieux trésors. Vous croyez avoir visité Charlevoix après une escapade à Baie-Saint-Paul? Revenez. Parce qu’il y a beaucoup plus à découvrir. Peu importe où vous allez, le décor saura vous surprendre.

Traverse Saint-Siméon

La traverse à Saint-Siméon vous amène à Rivière-du-Loup, sur la rive sud. Le voyage sur le bateau est l’endroit par excellence pour admirer le fleuve, prendre un verre ou une bouchée en profitant de la vue. L’aller-retour peut se faire en tant que piéton, pas besoin de voiture! L’escapade est d’une durée d’environ trois heures. Laissez-vous bercer par le fleuve à l’intérieur du NM Trans-Saint-Laurent, il effectue un à quatre départs par jour. Si vous regardez bien, vous pourrez même croiser des bélugas.

116, rue du Festival, Saint-Siméon, traverserdl.com

Port-au-Persil

L’air salin vous mènera jusqu’à Port-au-Persil, à l’ouest de Saint-Siméon. Le village est déposé dans une petite baie au bord du fleuve. L’endroit incarne la sérénité, à l’écart de tout le reste. On peut s’y promener avec aux oreilles un balado sur l’histoire de l’anse. Le village accueille aussi une cidrerie et beaucoup d’amateurs de poterie (Le Persifou piquera votre curiosité).

Baie-des-Rochers

Pour compléter la petite escapade en solo, direction la Baie-des-Rochers, un autre village attachant. Vous l’aurez deviné par son nom, une centaine de roches parsème la baie entourée de parois abruptes. Une petite randonnée vous amènera au point de vue idéal pour admirer le spectacle. Selon les experts, le Cap du Nid-de-Corbeaux est le meilleur endroit pour l’observation d’animaux. À marée basse, on découvre aussi toutes les espèces aquatiques qui y séjournent comme des étoiles de mer ou des oursins. Ceux qui ont un œil de lynx pourront même apercevoir les baleines au large.

Un sentier de randonnée à Baie-des- Rochers

Les Palissades

Pour un peu plus d’émotions fortes, on vous conseille le parc d’aventure Les Palissades, toujours dans le même secteur à Saint-Siméon. Le parc est situé près d’une montagne avec une paroi de granite de quatre kilomètres de largeur par 400 mètres de hauteur : randonnée, escalade, via ferrata, on y pratique beaucoup de choses. En bonus, la possibilité de traverser un pont aérien à 60 mètres d’altitude, une descente en rappel de 70 mètres et, le clou du spectacle, une double tyrolienne qui passe au-dessus du lac.

1000, route 170, Saint-Siméon, aventurex.ca/les-palissades-de-charlevoix

Économusée de la Meunerie

Direction L’Isle-aux-Coudres, au cœur du fleuve Saint-Laurent. Les moulins ont plus de 200 ans d’histoire à raconter. Les visites permettent de plonger dans le passé pour découvrir les secrets du meunier. Et ce n’est pas seulement de l’observation… Les moulins à vent et à eau sont tous les deux fonctionnels. On peut y découvrir chaque étape de la fabrication de la farine. Tout ça dans l’environnement magique de L’Isle-aux-Coudres, la route pour s’y rendre est une activité en soi. L’économusée offre une visite du site, la possibilité de visiter des expositions permanentes et des ateliers pour les petits scientifiques. De quoi se dénicher des trucs et astuces pour cuisiner les meilleurs pains.

36, chemin du Moulin, L’Isle-aux-Coudres, www.lesmoulinsdelisleauxcoudres.com

Les Moulins de L’Isle-aux-Coudres

Économusée du cidrier

Pendant qu’on visite L’Isle-aux-Coudres, il faut absolument s’arrêter à la Cidrerie et Vergers Pedneault, tout près de la traverse. L’entreprise familiale transforme ses fruits en plusieurs litres de jus pour offrir une gamme de produits variés : 25 cidres, mistelles et crèmes. L’équipe passionnée pourra vous dévoiler certains secrets de la confection. On ne fait pas qu’y boire. Les Vergers Pedneault signent aussi la création d’une crémerie, d’une biscuiterie et d’un restaurant. Il faut donc noter que l’endroit est aussi idéal pour les gourmands.

3384, chemin des Coudriers, L’Isle-aux-Coudres

Alpagas et émeus à rencontrer

Amoureux des animaux, ces visites sont pour vous. On peut faire beaucoup de choses avec l’huile d’émeu… Du baume à lèvres, de la crème hydratante ou un lait nettoyant, pour ne nommer que ceux-là. On trouve tout ça (et l’histoire derrière la création des produits!) à Saint-Urbain au Centre de l’émeu de Charlevoix. La visite, guidée ou pas, permet de rencontrer ces bêtes à tous les âges. Il s’agit du deuxième plus grand oiseau au monde, quand même! Savez-vous quel est l’oiseau en première position? Le plus grand oiseau du monde est l’autruche d’Australie. Si on préfère rencontrer des animaux avec plus de pelage (et peut-être plus gentils!), il y a des alpagas aux Éboulements dans Charlevoix. On peut visiter la ferme de mai à octobre. La fibre d’alpaga est une fibre aux propriétés remarquables. Il faudra absolument repartir avec une paire de bas!

710, rue Saint- Édouard, Saint-Urbain, emeucharlevoix.com

Le Centre de l’émeu de Charlevoix, à Saint-Urbain

Domaine Forget

Un petit saut au Domaine Forget à Saint-Irénée devrait être au menu. Toujours dans un décor qui fait des jaloux, l’endroit propose un parcours déambulatoire pour découvrir les œuvres d’artistes-sculpteurs marquants. On l’appelle le jardin harmonique. Et quand on parle du Domaine Forget, il y a de la musique. Il s’agit en fait d’une académie de danse et de musique. Alors, l’endroit offre une expérience sensorielle intéressante pour les curieux. Et c’est gratuit!

5, rang Saint-Antoine, Saint-Irénée, www.domaineforget.com

Manoir Richelieu

L’un des endroits les plus connus de la région est le Manoir Richelieu. Pour sa vue, son confort, sa renommée. Il s’agit de la crème de la crème. Si le Manoir est votre choix de destination, profitez de l’occasion pour parcourir le sentier des planètes. Si l’hôtel est populaire, le sentier est peu fréquenté. On peut se balader d’un astre à l’autre (la distance réelle est réduite 1 500 000 000 fois). Le parcours de trois kilomètres se situe à cran des falaises à plusieurs endroits et offre un point d’observation direct vers le fleuve et ses baleines. Les panneaux d’interprétation répondront aux petites comme aux grandes questions.

181, rue Richelieu, La Malbaie, www.fairmont.com/richelieu-charlevoix

Le Germain

Un autre grand classique à Baie-Saint-Paul : Le Germain. Un endroit luxueux avec des airs de grange, c’est possible. Le restaurant et le spa vous charmeront à eux seuls, mais ce qui retiendra votre attention est la ferme juste à l’arrière. Des moutons, vaches et alpagas… Vous aurez quelques amis le temps d’un séjour, et ils sont attachants. Le Germain mène rapidement aux sentiers du Boisé du quai, tout juste à côté de la plage de Baie-Saint-Paul. On y a l’impression d’être au milieu des bois, même si on demeure en ville. Une marche agréable, avec le son des vagues dans les oreilles.

50, rue de la Ferme, Baie-Saint-Paul, www.germainhotels.com/fr/hotel-et-spa-le-germain/charlevoix

Isle-aux-Coudres

L’escapade par excellence demeure le séjour à L’Isle-aux-Coudres. Plusieurs auberges vous accueilleront, aussi uniques les unes que les autres. Les quelque 23 kilomètres de bonheur sont vite traversés, l’endroit n’aura plus de secret pour vous. On peut traverser l’île à vélo, s’arrêter dans toutes les plages… Il faut surtout écouter les résidents sur place, ils ont plein d’histoire à raconter, parfois des légendes. Sur la pointe sud-ouest de L’Isle-aux-Coudres se cache Le Havre musical de L’Islet, un petit hôtel de 18 chambres. On y admire les plus beaux couchers de soleil! Toutes les fenêtres des chambres mènent directement sur la plage. Un endroit qui nous fait vite tomber amoureux…

Il ne manque pas de restaurants dans la région. Les touristes débarquent en grand nombre durant l’été, on connaît la chanson. Avec les difficultés rencontrées cette année, j’ai envie d’écrire : tous au resto, n’importe lequel. Ils ont tous leur couleur qui saura vous charmer. Le voyageur gourmand s’attardera aussi aux petites choses lors de son passage dans Charlevoix : les fameux fromages, les viandes biologiques ou la bière des microbrasseries locales.

À chacun son pain

Voilà ma boulangerie préférée, avec une équipe attachante en plus! Elle a d’ailleurs une petite sœur aux galeries gourmandes des Galeries de la Capitale à Québec. La bannière est née à Baie-Saint-Paul, la boulangerie est installée juste à l’entrée de la ville. Je n’énumérerai pas tous les produits coups de cœur (OK, j’ai un faible pour les sandwichs maison), tout est frais et tout est bon. La boulangerie a aussi une sélection de produits conçus à Charlevoix que vous pouvez explorer, comme les fromages et les saucissons. L’équipe pourra aussi vous conseiller. Parlant des fromages, mes préférés : l’Hercule de la Laiterie Charlevoix et le Migneron de la Famille Migneron, si ça vous dit de les essayer.

1006, boulevard Monseigneur-De Laval, Baie-Saint-Paul, www.achacunsonpain.ca

Ah! les fromages…

Un petit endroit chaleureux à ne pas manquer… L’une des meilleures façons de déguster du fromage est probablement en fondue : un saut au petit restaurant suisse Ah la vache! pourrait vous combler de bonheur. Ce restaurant de la rue Saint-Jean-Baptiste offre un petit peu d’Europe dans l’assiette, et c’est un endroit à découvrir.

124, rue Saint-Jean-Baptiste, Baie-Saint-Paul, ahlavacheresto.com

Bières et vin

Si le groupe veut faire le plein de provisions à son arrivée à Baie-Saint-Paul pour bien commencer les vacances, il faut se diriger vers le Dépanneur de la Lumière. Il est situé, évidemment, sur la rue de la Lumière. Il n’a pas l’air de grand-chose de l’extérieur, mais à l’intérieur, on y trouve une quantité de bières brassées dans la région ou ailleurs dans la province, et plus encore. Un vrai paradis lorsqu’il fait soif. Il est évident qu’il faut boire local lorsqu’on visite la région, et les bières de la Microbrasserie de Charlevoix devraient vous satisfaire. On se les procure dans les meilleurs restaurants, auberges et épiceries de la région, et seulement dans quelques points de vente à travers le Québec. Il est aussi possible de s’en procurer à l’usine elle-même située à Baie-Saint-Paul, pour découvrir au passage où se brassent les bonnes bières. Le spécialiste du moût pourra vous conseiller. Les bières et les spiritueux de Menaud devraient aussi se trouver sur votre liste! On les trouve un peu partout dans la région, et même à la SAQ.

• Dépanneur de la Lumière 48, rue de la Lumière, Baie-Saint-Paul

• Microbrasserie Charlevoix 6, rue Paul-René Tremblay, Baie-Saint-Paul, www.microbrasserie.com

• Menaud 1, rue de la Rivière, Clermont, menaud.ca

Cuisine de rue

Quelques camions-restos (food trucks) se sont installés un peu partout dans la ville, cadeau (si on peut dire!) de la pandémie. Ils se promèneront durant l’été. Si on tombe par hasard sur un camion, surtout dans le coin de Baie-Saint-Paul, il faut y attraper son lunch et aller le manger au quai, au bout complètement de la rue Sainte-Anne. La plage devient une salle à manger unique.

Un camion-restaurant à Baie-Saint-Paul.

Pas question ici de proposer des petites randonnées contemplatives. On s’adresse au sportif, le vrai. Celui qui a soif d’aventures! Dans Charlevoix, les activités sont surtout reconnues pour être jumelées à des points de vue époustouflants. Vous ne serez pas déçus.

Parcs nationaux

Il y a bien sûr les classiques, qui méritent tout de même une mention. Charlevoix est le territoire d’accueil du parc national des Grands-Jardins et du parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Ils sauront proposer des randonnées et d’autres activités selon l’énergie à dépenser. Les vues sont magnifiques, personne ne dira le contraire. Mais elles sont connues. Pour sortir des sentiers battus, il faut se diriger vers les autres montagnes de Charlevoix, il n’en manque pas.

Du canot au parc national des Grands-Jardins

Défi des 5 sommets

Chaque année, il est proposé aux aventuriers de réaliser ce défi original. Les montagnes changent tous les ans, parce que la région est loin de manquer de sommets à faire découvrir. Cette année, de juin à octobre, il faut grimper le Pioui, le mont Grand-Fonds, l’Orignac, le Menaud et le mont à Liguori. N’oubliez pas d’immortaliser le moment… un selfie au sommet de chaque montagne est nécessaire! Avec les preuves à l’appui, les organismes derrière le défi proposeront une sixième ascension, un mont mystère, question de faire durer le plaisir, et de garder les aventuriers dans la région. On peut réaliser le défi pour soi ou en équipe. On peut aussi s’inscrire officiellement sur le Web et courir la chance de remporter des prix, une motivation supplémentaire!

defides5sommets.com

À l’eau!

Si la rivière vous branche, il faut jeter un coup d’œil aux activités de Katabatik. Le plus simple? La descente de la rivière du Gouffre avec l’embarcation de votre choix, idéal en solo ou en groupe. Sinon l’agence de plein air propose du kayak sur mer, du paddle surf… et du canyoning. Il s’agit d’une excursion à l’eau et dans les airs. On peut se diriger du côté de Saint-Joseph-de-la-Rive à la chute à Cimon ou bien à Petite-Rivière-Saint-François, au cœur du Massif de Charlevoix. La dernière aventure, un parcours aquatique et vertical dans une faille créée par l’impact météoritique dans la région, s’adresse seulement aux experts avancés. Êtes-vous d’attaque?

katabatik.ca

Vélo de montagne

L’auteure de ces lignes garde une place bien spéciale dans son cœur pour le vélo de montagne. Il était évident que l’activité allait se retrouver parmi les suggestions. Elle ne divulguera pas tous les sentiers hypersecrets qu’elle a découverts au fil des ans dans la région, mais elle propose toutefois un endroit qui vaut le détour. Le Massif de Charlevoix (non, je ne parle pas de ski alpin!) a maintenant sur son terrain 12 sentiers pour les cyclistes de montagnes, signe que le sport gagne en popularité. Le décor est bien connu lorsqu’il est couvert de blanc, il mérite un coup d’œil aussi en été. Et si vous êtes trop fatigués pour remonter… il y a le télésiège.

Cette liste de lecture vous permettra de vous mettre dans l'ambiance lors de votre escapade. Elle est composée de chansons qui évoquent la région ou d'artistes qui en sont originaires.

Trame musicale préparée par Zacharie Couture et Clémence Tessier.