Joan Miró, Peinture, 1978. Huile sur toile, 92 x 73 cm. Fundació Pilar i Joan Miró a Mallorca (FPJM-50)

Québec

Musée national des beaux-arts du Québec

Une fois de plus, le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) fait courir les foules en proposant une exposition de calibre international consacrée à l’œuvre emblématique du peintre et sculpteur espagnol, Joan Miró.

À l’affiche depuis deux semaines, Miró à Majorque. Un esprit libre, présentée en exclusivité nord-américaine à Québec, crée l’événement! Il s’agit de la première exposition sur l’artiste en sol québécois depuis plus de 30 ans: elle impressionne par son corpus exceptionnel de près de 200 œuvres, peintures, sculptures et œuvres sur papier, dont des toiles de grand format et des esquisses qui évoquent sa démarche artistique. 

Une période de liberté totale

L’exposition est également surprenante par le regard unique qu’elle pose sur une période moins connue de la carrière de l’artiste espagnol, soit celle de Majorque, l’île espagnole où il a vécu durant les 30 dernières années de sa vie.

Miró s’y était installé à l’âge de 62 ans, dans l’espoir de fuir la ville, de s’isoler et de prendre sa retraite. La construction d’un nouvel atelier, par son ami architecte Josep Lluís Sert, lui a permis cependant de connaître un nouvel élan de créativité, se sentant plus libre et plus jeune que jamais. 

Cette période, de 1956 jusqu’en 1983, fut d’ailleurs sa plus faste : celle où il produira plus du tiers de son œuvre. «En 1973, Miró a 80 ans et il décide de créer une centaine d’œuvres pour compléter le corpus d’une grande rétrospective qui allait être présentée à Paris. Ce sera l’année la plus prolifique de toute sa carrière, indique le cocommissaire de l’exposition pour le MNBAQ, André Gilbert. Miró est happé par un élan de liberté. Il se révolte contre ses propres standards et devient moins conformiste. Il renaît.»

Inspiré par différentes sources, dont l’art primitif, la calligraphie japonaise et l’action ­painting américain, Miró modifie alors son style. Il en résulte des formes plus brutes, plus revendicatrices et plus directes.

La femme et l’oiseau, ses deux personnages fétiches, fusionnent dans certaines œuvres. On retrouve également l’œil rouge, ce troisième œil qui est celui de l’esprit, relate Joan Punyet Miró, historien de l’art, auteur et petit-fils de Miró, qui était de passage à Québec pour l’ouverture de l’exposition. 

«Miró n’a pas juste un style: il est multiple. Durant toute sa vie, mon grand-père a voulu se ­réinventer. Je suis heureux qu’on puisse voir cette période-là, qui a été moins présentée en Amérique du Nord», a-t-il affirmé, visiblement ému.

Joan Miró, Peinture, vers 1973. Huile, acrylique et ficelle sur toile, 265,5 x 185,5 cm. Fundació Pilar i Joan Miró a Mallorca (FPJM-85)
Joan Miró, Peinture, vers 1973. Acrylique et fusain sur toile, 216 x 173,8 cm. Fundació Pilar i Joan Miró a Mallorca (FPJM-106)
Joan Miró, Peinture, vers 1973. Huile, acrylique et craie sur toile, 270,5 x 355 cm. Fundació Pilar i Joan Miró a Mallorca (FPJM-53) © Successió Miró / SOCAN, Montréal / ADAGP, Paris (2019)

Un accès privilégié à ­l’atelier de Miró

L’exposition a été mise sur pied grâce à une collaboration avec la Fundació Pilar i Joan Miró a Mallorca et à la Successió Miró. Fondée par le peintre juste avant son décès, la fondation conserve l’atelier de l’artiste, un corpus de plus de 6000 œuvres dont de très nombreux dessins, documents et objets de la collection de ce géant du 20e siècle. 

C’est en suivant cette perspective que l’exposition a été mise en scène. Celle-ci invite à vivre une immersion dans l’atelier de l’artiste et pose un regard sur son processus créatif. Des croquis préparatoires et esquisses sont par ailleurs juxtaposés aux œuvres finales, mis en valeur dans des écrins vitrés rappelant un chevalet, des éléments de mobilier créés spécialement par le designer principal du Musée, Jean Hazel. Tout a été mis en œuvre pour nous faire vivre une expérience vibrante unique.

L’exposition Miró à Majorque. Un esprit libre se poursuit jusqu’au 8 septembre 2019. 

MUSÉE NATIONAL DES BEAUX-ARTS DU QUÉBEC
Québec
418 643-2150 •  1 866 220-2150
mnbaq.org