Idéalement, pour conserver le vin, placez la bouteille à la verticale pour limiter la surface du liquide en contact avec l’air.

Bouteille entamée : mode d’emploi

Novembre est très occupé cette année. Entre le lancement de mon livre «Le sommelier, c’est vous!», coécrit avec Jacques Orhon, une dégustation avec un vigneron et un salon du vin, les jours filent à une vitesse folle. Du coup, l’énergie tombe rapidement à plat après le souper et les bouteilles à demi-pleines s’entassent dans le réfrigérateur. Justement, combien de temps une bouteille de vin ou d’alcool ouverte peut-elle tenir avant de tourner au vinaigre?

L’oxygène est à la fois le meilleur ami et le pire ennemi du vin. Au contact de l’air, le vin entame une oxydation plus ou moins rapide selon sa composition. Grosso modo, les produits riches en tannins, acidité, sucre et alcool résisteront plus longtemps aux signes du temps.

Généralement, un blanc ou un rosé survivra bien de 2 à 3 jours au frigo — le froid et l’obscurité contribuant à retarder l’oxydation. Quant au rouge, on parle de 3 à 4 jours grâce aux tannins. Idéalement, placez la bouteille à la verticale pour limiter la surface du liquide en contact avec l’air. Il va donc de soi que le réfrigérateur prévaut sur le cellier. D’ailleurs, plus la bouteille est pleine, plus elle se conservera longtemps, puisque l’apport en oxygène s’en trouvera réduit. Ne vous étonnez pas si certains vins sont meilleurs le jour suivant l’ouverture. Changer d’air fait parfois grand bien — c’est connu.

Mettez toutes les chances de votre côté en vous dotant de bons outils pour conserver vos bouteilles entamées. Comme le bouchon de liège a déjà fait largement sa part, la pompe à air et son bouchon en silicone prendront le relais. Autrement, coiffez votre bouteille d’un bouchon doté d’un filtre de carbone; plus rapide et plus efficace.

Les effervescents sont plus difficiles à conserver puisqu’ils perdent rapidement leurs bulles s’ils sont conservés dans de mauvaises conditions. Utilisez un bouchon avec prise sur le goulot, spécialement conçu pour les mousseux. Vous pourrez ainsi garder votre bouteille jusqu’à plusieurs jours, voire une semaine, selon le type de mousseux. La fièvre du vendredi soir s’est emparée de vous et vous avez sabré la bouteille? Vaut mieux alors poursuivre sur votre lancée et terminer le flacon puisqu’aucun bouchon ne lui siéra.

Quant aux vins fortifiés, ils se conservent entre 2 et 8 semaines, selon la méthode d’élaboration. Ceux qui ont été soumis à l’oxydation, comme les porto tawny et les banyuls, se gardent plus longtemps.

Les amateurs de spiritueux seront heureux d’apprendre que leurs flacons sont capables de se conserver plusieurs années. Quant aux boissons à la crème, on prendra soin de les ranger au réfrigérateur et de les consommer avant la date de péremption inscrite sur la bouteille.

Suggestions de la semaine

Côtes du rhône 2013, E. Guigal
(SAQ : 259 721 — 19,70 $)
Le domaine Guigal, propriétaire de parcelles à condrieu et à côte-rôtie, vinifie et élève dans ses caves à Ampuis les appellations septentrionales de la vallée du Rhône, dont ce côtes du rhône élaboré selon les mêmes critères de qualité que les plus grands vins de la maison. L’assemblage de 60 % de syrah, 35 % de grenache et 5 % de mourvèdre sent bon les fruits noirs et le tabac. La texture soyeuse, les tannins ronds et l’intensité aromatique de ce rouge se marieront bien avec une poêlée de légumes racines à dominance de betteraves.

Sicilia 2016, Shamaris grillo, Cusumano 
(SAQ : 13 314 421 — 18 $)

Énorme coup de cœur pour cette bouteille renfermant un cépage blanc italien plutôt méconnu : le grillo. Cette variété sicilienne, jadis utilisée comme base pour les meilleurs marsala, est un croisement naturel entre le catarratto et le muscat d’alexandrie. Le nez puissant aux arômes d’épinette et de miel est drôlement séduisant. Dans le verre, c’est très frais, gras et bien long. Singulier et dépaysant!

Rioja 2012, Reserva, Marqués de Caceres
(SAQ : 897 983 — 22,55 $)

Le genre de vin dont on a besoin quand il commence à faire frisquet dehors. L’assemblage est composé de 85 % de tempranillo, de 10 % de grenache et de 5 % de graciano. Le nez aux parfums de tabac, de thym et de menthe démontre une belle finesse. Pour encore plus d’émotions, mettez la main sur leur gran reserva. C’est de la bombe! Accord parfait avec un feu qui crépite, une couverture et des bas de laine.