Saint Pierre Le Vignoble, bien situé sur l’Île d’Orléans, fait parler de lui pour la qualité de ses produits.

Tournée gourmande sur l’Île d’Orléans

« L’île d’Orléans, ce n’est plus juste des patates et des fraises. »

C’est le genre de commentaire qu’on reçoit quand on rencontre les producteurs de l’île renommée pour son histoire et son terroir. Que l’on parte dans une direction où une autre, il y a de quoi se régaler et garnir son garde-manger, son frigo et même sa cave à vin.

Si au sortir du pont on tourne à droite sur la route qui ceinture l’île, la 368, on roule quelques kilomètres avant d’atteindre un tout nouveau vignoble qui a ouvert juste à temps pour les beaux jours de l’été 2019.

Saint Pierre Le Vignoble est situé à la jonction des municipalités de Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans et de Sainte-Pétronille et donne vers les chutes Montmorency, de l’autre côté du fleuve.

Les vignes sont plantées sur un vaste terrain sur lequel trône une superbe grange blanche dont la construction date de 1935, mais qui a été rénovée avec goût par les propriétaires.

Christiane Grégoire et son mari, Jacques Blouin, propriétaires et viticulteurs, ont uni leurs passions communes pour la terre et le vin afin de donner naissance à ce projet de retraite qui a débuté en 2013, au moment de planter les premières vignes. Le fruit de leur travail, qui se décline en quatre vins, est en vente sur place. Ceux-ci viennent d’ailleurs de recevoir des distinctions pour leur qualité.

Jacques Blouin connaît la région estrienne, car il est président du conseil d’administration de Supermétal Structures, une entreprise qui possède des installations à Sherbrooke.

Ceux qui ont le goût de déguster un café pourront poursuivre leur route sur quelques dizaines de mètres et arrêter à La Maison Smith. Dédiée à la préparation et à la distribution, la maison de torréfaction permet la cuisson d’un éventail de grains de café, dont certains mélanges exclusifs à La Maison Smith. L’aire ouverte permet aux clients de consommer un café torréfié sur place, tout en alimentant leurs connaissances quant aux méthodes de production et de cuisson derrière ce processus, grâce à l’équipe d’artisans torréfacteurs présents, dont Alexandre Arce-Moreau.

L’endroit deviendra même officiellement, au cours des prochaines semaines, un centre d’interprétation du café, notent les propriétaires.

Forts dynamiques, ceux-ci revendiquent l’ouverture de plusieurs points de vente de leurs produits dans la région de Québec.

Un passionné du café, Alexandre Arce-Moreau fait partie de l’équipe de torréfacteurs de La Maison Smith.

Chocolat et pâtisseries

Toujours à Sainte-Pétronille, il ne faut pas manquer la Chocolaterie de l’île d’Orléans. On vous saucera un cornet de crème glacée molle dans un chocolat exquis. On pourra ensuite aller marcher sur la promenade que forme la rue peu achalandée Horatio-Walker, le long du fleuve. La vue sur Québec est superbe.

Si c’est les pâtisseries qui vous allument, il faut se rendre dans un autre secteur de l’île, à Saint-Jean. La Boulange, installée dans une maison ancestrale face à l’église, offre une panoplie de pains façonnés chaque jour ainsi que croissants, chocolatines et viennoiseries. Et ses pizzas à l’européenne, sans viande, sont cuisinées sur une base de tomates séchées ou encore de pesto de basilic et agrémentées d’un mélange de trois fromages, de chèvre ou de bleu.

En avril 2018, le propriétaire de Chocolats Favoris et investisseur à l’émission Dans l’œil du dragon, Dominique Brown, a acheté avec ses associés Michel Spence et Geneviève Noël, cette boulangerie artisanale.

On prend ensuite la route du Mitan qui nous transporte de l’autre côté de l’île. On hume alors les odeurs des petits fruits tombés au sol chauffés par le soleil et des plants de pommes de terre en fleurs.

On retourne dans le secteur Saint-Pierre.

En entrant dans la Nougaterie Québec, tout de suite on vous invitera à goûter des produits confectionnés sur place et qui sucrent le bec à coup sûr. Les friandises (nougats, lune de miel et autres sucreries) à découvrir sont trop nombreuses pour les énumérer.

S’il vous reste encore de la place, on fait un arrêt chez Cassis Monna & Filles. On y découvre et déguste différents produits à base de cassis. Depuis maintenant plus de 20 ans, le domaine se déploie sur plus de 16 hectares. On y produit annuellement plus de 50 000 bouteilles d’alcools fins.

Ce complexe champêtre abrite le restaurant La Monnaguette et sa charmante terrasse fleurie avec vue sur le pont de l’Île. Elle ouvre ses portes durant la saison estivale et fait découvrir les mille et une façons d’apprêter le cassis. La cave à vin est également une jolie boutique gourmande. On peut y déguster les alcools de la maison ainsi que toute la gamme de ses produits dérivés. La Crèmerie, elle, présente 18 saveurs de gelatos et sorbets.

Et enfin, pourquoi pas, ramasser un panier de fraises et un sac de pommes de terre dans un des stands des marchands maraîchers avant de reprendre le pont de l’île?