Protégé et en santé

CHRONIQUE / Sans condom, c’est non! Du moins, c’est ce que j’aimerais. Bien que cette méthode mécanique soit des plus efficace contre la propagation des infections transmises sexuellement et des grossesses indésirées, il y a encore de ces gens rébarbatifs à son utilisation, le saviez-vous?

Étant mère, des prétextes insignifiants pour justifier un comportement peu souhaitable, j’en ai entendu mille et un. Me faire charrier, j’ai l’habitude. Par conséquent, en entendre des vertes et des pas mûres sur ces occasions de ne pas porter ledit préservatif, c’est la même chose. De ce fait, de déboulonner ses excuses bidon pouvant compromettre votre santé, le voici mon mandat du jour!

Propre comme un sou neuf

Impeccables, magnifiques, délicieux ou encore bien odorants, vos organes génitaux, bouche et anus ont bien beau l’être! En aucun temps ces caractéristiques de bienséance ne les exemptent de toutes possibilités de contamination. Dans bien des cas, pour ne pas dire la plupart du temps, les bactéries et les virus causant ce qu’on appelait jadis les maladies vénériennes ne sont pas regardants sur les conditions sanitaires. Advienne que pourra!

De plus, tels ces criminels dignes de Colombo, ils sont également assez discrets sur tous indices pouvant prouver à l’œil nu leur présence. Même avec une vision de lynx, impossible de déceler leur présence sans examen microscopique digne du laboratoire microbiologique de votre CIUSSS. Pensez-y!

Peu de partenaires

Un, cinq, quinze, mille partenaires sexuels, ça change quoi? En prenant en considération que chacun de ces possibles quidams a lui aussi une vie olé olé, tout devient plus qu’exponentiel.

La voisine qui a couché avec son meilleur ami, qui lui a reçu une fellation de sa collègue qui avait forniqué, la semaine d’avant, avec sa coéquipière de badminton qui, elle, est mariée, mais aussi cocue depuis plusieurs années... Ouf, une véritable carte du ciel que tous ces acolytes sexuels.

L’effet domino des risques de transmission est indéniable, et ce, quel que soit le nombre de partenaires. Avoir des activités sexuelles avec un individu, c’est aussi s’exposer à ses antécédents sexuels. Sachez-le!

Pas de bébé sans éjaculation

Un pénis dans un vagin, combien sont ceux croyant qu’il s’agisse de la seule et unique façon de procréer? Bien que la rencontre spermatozoïde-ovule s’avère obligatoire pour féconder, rappelez-vous que tous les chemins mènent à Rome!

Un bébé-surprise étant si vite arrivé, portez la capote pour justement éviter de capoter! La pratique du coït interrompu a certainement fait ses preuves... en termes d’échec. Même avec la meilleure des volontés de monsieur, impossible de garder un plein contrôle sur ce liquide pré-éjaculatoire bourré de spermatozoïdes aux capacités dignes du marathon, pour ne pas dire de l’Iron Man.

Même déposés hors de la cavité vaginale, dans un terreau fertile, une certaine proximité peut s’avérer amplement suffisante pour faire la remontée vers l’ovule tant convoité.

À mon Epipen!

Certains, autant hommes que femmes, fuient le condom de latex comme d’autres s’éloignent mordicus des guêpes ou du beurre d’arachides!

Bien que les rougeurs, irritations, démangeaisons aient le dos large, elles ne sont pas nécessairement tout le temps les symptômes d’une réaction dite histaminique. Ceci dit, si vous êtes l’un de ces malchanceux allergiques au latex, d’autres alternatives contraceptives s’offrent à vous. Le préservatif en polyuréthane en est un exemple.

Des raisons pour ne pas porter le condom, vous pouvez m’en dire des millions! Rien ne sera aussi valable par contre que mes arguments de prévention. Puisque sans condom, c’est non. À tous, vivez protégés… et en santé!