Les touristes doivent monter à bord d'un imposant véhicule pour avoir accès au glacier Athabasca.

Rocheuses : sur le glacier Columbia

Rouler des jours sur le Icefields Parkway sans avoir la chance de mettre le pied sur un glacier serait un voyage forcément incomplet. Le Columbia Icefield, le plus grand champ de glace des Rocheuses, également l'un des plus vieux (10 000 ans), à mi-chemin entre Lake Louise et Jasper, vous en offre la chance.
Le point de départ de la visite pour le glacier Athabasca se trouve de l'autre côté de la route, au centre du Champ-de-Glace, construit en 1996. Le Snowcoach, un immense autocar des neiges aux pneus surdimensionnés, conduit les touristes jusqu'au flanc du glacier en une vingtaine de minutes.
À longueur de journée, l'endroit vit au rythme des allées et venues de ces mastodontes. Le guide vous laissera là-haut une bonne demi-heure afin de vous permettre d'explorer le glacier, situé à 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'endroit est strictement délimité afin d'éviter que des voyageurs audacieux ne s'aventurent trop loin et disparaissent dans l'une des nombreuses crevasses, certaines profondes de 30 mètres.
Des petits groupes sont organisés avec un guide expérimenté pour pousser l'exploration à pied. En raison de la température assez fraîche, il est recommandé de vous munir d'un bon manteau et d'une bonne paire de souliers de marche. Il est assez sidérant d'apprendre que le glacier recouvrait au milieu du XIXe siècle l'endroit où se trouve aujourd'hui l'immense stationnement.
Entre 1870 et aujourd'hui, la masse de glace a perdu plus des deux tiers de son volume et la moitié de sa superficie. Inquiétant.
La visite (49 $) comprend également un crochet vers le Glacier Skywalk, une plateforme semi-circulaire au plancher translucide - attention au vertige - qui surplombe la Sunwapta Valley, 280 mètres plus bas. Ouvrez l'oeil et le bon, avec un peu de chance, vous pourriez apercevoir dans la falaise une chèvre de montagne et ses petits. Si c'est le cas, vous ne regretterez pas d'avoir apporté vos jumelles.
e lac Peyto, l'un des plus courus des Rocheuses.
Un lac
Entre Banff et Jasper, le lac Peyto (prononcez Pi-To) tire sa renommée de la couleur bleue métallique de ses eaux et de sa forme rappelant celle d'un chien. L'endroit est facilement accessible, après une marche d'une dizaine de minutes, par un sentier menant à un belvédère qui domine le lac et le mont Mistaya. Pour la petite histoire, le lac tire son nom d'un célèbre guide, William «Wild Bill» Peyto, mort en 1943, célèbre pour ses pantalons de daim à franges et son fusil qu'il portait sur le côté.
Vue de Jasper depuis le mont Whistler.
Une montagne
Impossible de faire un arrêt à Jasper sans monter au sommet du mont Whistler qui, avec ses 2463 mètres d'altitude, offre une vue imprenable sur les vallées fluviales de l'Athabasca et du Miette. Les plus courageux emprunteront un sentier de 8 km menant jusqu'au sommet; les autres, soit la grande majorité, préfèreront monter à bord du téléphérique (le Jasper Skytram). Sept minutes d'ascension et vous voilà sur une plateforme d'observation qui héberge un petit café. On vous recommande de vous éloigner de la foule, direction ouest, pour aller tomber dans la lune dans un silence absolu. Le panorama invite au recueillement. Le seul bruit risque d'être celui d'une marmotte, dont le sifflement (whistle) a donné son nom à la montagne.
Les spectaculaires chutes Athabasca.
Une rivière
La rivière Athabasca, qui coule dans le parc national Jasper, fait le lien entre l'eau douce gelée des champs de glace Columbia et l'eau salée de l'Arctique. Ses chutes spectaculaires valent le détour. Ici, le rugissement des eaux, toujours abondantes, est assourdissant. L'érosion a sculpté dans le roc un décor impressionnant. Avis aux téméraires, si vous quittez les sentiers, c'est à vos risques et périls. Les roches, couvertes de vapeur d'eau, sont extrêmement glissantes. Une fausse manoeuvre et c'est la noyade quasi certaine, comme il s'en produit à l'occasion. La famille d'un homme, mort à 24 ans, en 2012, a d'ailleurs fait installer une plaque commémorative rappelant le tragique événement.