Le mont Chapman, à Stoke, (658 mètres d’altitude) connaît une popularité croissante depuis que l’organisme a fait une boucle avec le sentier, alors qu’il fallait auparavant faire l’aller-retour.

Randonnées en terrain (un peu moins) connu

CHRONIQUE / Déçu de la fermeture du mont Orford cet été? Oui, mais… si la montagne est une option facile et rapide pour randonner, on a la chance, en Estrie, d’avoir un immense terrain de jeu. L’occasion est belle de découvrir d’autres sentiers. Voici quelques suggestions.

Je n’avais jamais entendu parler du mont Cathédrale avant d’apercevoir une pancarte en revenant de Racine, sur la 222. Et pourtant! Ce tronçon des Sentiers de l’Estrie offre une marche agréable avec un beau point de vue sur le lac Brompton.

Samedi matin, fin mai. Enfin une fenêtre de soleil! Direction le mont Cathédrale. Neuf heures, au départ du sentier, j’ai l’impression d’être complètement seule, avec pour unique trame sonore les cascades du ruisseau Ely, et les oiseaux qui eux, visiblement, sont nombreux. Après avoir admiré le ruisseau, je m’enfonce dans le sentier. Rapidement, je réalise que je ne suis pas seule : des centaines (bon, j’exagère peut-être un peu) de moustiques m’enveloppent. Je me félicite de ne pas avoir apporté mon chasse-moustiques à cette période de l’année, alors que les flaques d’eau s’accumulent.

Si vous avez envie de randonner loin du trafic, le sentier du mont Cathédrale (aussi appelé mont Carré) est tout désigné. En trois heures aller-retour, j’ai seulement croisé deux marcheuses et aperçu un homme qui faisait de la course en sentier.

Le ruisseau Ély, que l’on peut apercevoir à l’entrée du sentier qui mène au mont Cathédrale.

D’ailleurs, lorsque au retour j’ai perdu de vue les panneaux d’indication pendant quelques minutes, j’ai rapidement pensé que je pouvais oublier l’aide d’un gentil passant (!) si jamais je ne retrouvais pas mon chemin…

Tout au long du parcours, seuls deux cerfs de Virginie qui ont détalé à quelques pas de moi sont venus « troubler » ma quiétude. Eux, l’urubu près du sommet et les centaines de moustiques.

Bref, si vous avez envie d’avoir la paix, le sentier d’environ 10,6 km est une bonne suggestion. On peut compter environ 3 h 30 de marche, voire moins. Le départ se fait à partir du chemin Bombardier, près du camping de la Plage McKenzie à Racine.

D’autres suggestions

Également situé dans le territoire des Sentiers de l’Estrie, le mont Chagnon s’apparente à la montée du mont Orford, suggère Nadia Fredette, directrice générale des Sentiers de l’Estrie.

L’organisme partage le stationnement avec le parc national du Mont-Orford (PNMO), aux abords de la 112 à Austin, pour ceux qui vont faire le Ruisseau-des-Chênes dans le parc du Mont-Orford.

« C’est un aller-retour de 9 km, c’est un peu l’équivalent du Mont-Orford, en distance et en dénivelé », souligne-t-elle.

Le mont Chapman dans le secteur de Stoke.

Le mont Chapman, près du village de Stoke, (658 mètres d’altitude) connaît une popularité croissante depuis que l’organisme a fait une boucle avec le sentier, alors qu’il fallait auparavant faire l’aller-retour.

« C’est possible de faire une boucle de 9 km, c’est environ 300 mètres de dénivelé. On a relocalisé un tronçon qui existait, on monte en douceur… On a agrandi le stationnement. Ce qui est particulier au mont Chapman, ce sont les micropoints de vue. Avec la boucle, on a deux nouveaux points de vue. » Celle-ci a été ouverte à l’hiver 2018. Les randonneurs pourront apercevoir les monts Ham, Mégantic, en plus d’avoir un beau coup d’œil sur le secteur de Dudswell. « En ce moment, on continue quelques travaux d’amélioration sur le tracé », souligne-t-elle. On aime aussi pour sa tranquillité : du moins ça l’était avant la refonte du sentier, dernier moment où j’y suis passée.

Le sentier du Round Top, dans le parc d’environnement naturel de Sutton (PENS), n’a plus besoin de présentation. Le mont Echo, cependant, est beaucoup moins connu. Envie d’une randonnée plus sauvage? Il s’agit d’une bonne solution de rechange.

« Le mont Echo, c’est un aller-retour de 12 km. C’est un peu plus de dénivelé, c’est un peu plus long en kilomètres que le Round Top. C’est beaucoup plus sauvage comme décor et comme sentiers », décrit Nadia Fredette. Alors qu’il se fait présentement en mode aller-retour, il doit offrir une boucle à partir de cet hiver, grâce à de nouveaux aménagements. Le mont est situé à l’est de Sutton, près du mont Sutton, et fait partie du réseau des Sentiers de l’Estrie.

Vous voulez y aller?

Sentiers de l’Estrie
Carte de membre : 45 $ (individuelle) 70 $ (familiale)
Permis journalier, achetable en ligne : 6 $ par adulte
lessentiersdelestrie.qc.ca/