Caroline Chagnon
Après les journées froides passées à l’extérieur, quoi de mieux que de se faire plaisir avec des cuvées digestes et réconfortantes.
Après les journées froides passées à l’extérieur, quoi de mieux que de se faire plaisir avec des cuvées digestes et réconfortantes.

Quatre vins pour se faire plaisir

CHRONIQUE / Après les journées froides passées à l’extérieur, quoi de mieux que de se faire plaisir avec des cuvées digestes et réconfortantes.

SLOVÉNIE

Sauvignonasse 2018, Marjan Simcic
26,60 $ • 14214608
12,5 % • < 1,2 g/l Bio

Sauvignonasse, serait-ce un nouveau cépage? Il s’agit en fait d’un vieux cépage bordelais, autrefois appelé sauvignon vert, qui n’est désormais plus autorisé en France. Oublié par les uns, mais reconnu par les autres, il s’épanouit de nos jours en Italie, notamment dans le Frioul-Vénétie-Julienne, sous le nom de friulano, et en Slovénie, sous le pseudonyme de sauvignonasse. Son profil se démarque nettement du sauvignon blanc par une acidité moins tranchante et un aromatique plus posé.

D’abord fermenté avec des levures naturelles, le vin a ensuite reposé pendant six mois sur ses lies. Le nez délicat diffuse des notes florales et végétales, relevées par une touche de miel. La bouche présente une certaine tension minérale et un caractère qui surprend. Parfait pour vos casseroles de légumes d’hiver grillés mettant en vedette le chou de Bruxelles.

CALIFORNIE

Mendocino 2017, Merlot, Bonterra
21,55 $ • 897645
13,6 % • 2,2 g/l Vignigfication vegan et bio

Installé dans le comté de Mendocino, au nord de la Californie, Bonterra pratique une agriculture biologique depuis 1987. Plus qu’un vignoble, le domaine possède trois ranchs, tous certifiés biodynamiques. Grâce aux poules, aux moutons et aux chevaux qu’ils appellent leurs « partenaires », ils parviennent à être autosuffisants de multiples manières, entre autres, au niveau de la fertilisation, mais aussi de l’aération des sols et du désherbage. Vous l’aurez deviné, ici, aucun agent chimique n’est appliqué sur le vignoble. 

Dans la bouteille, un soupçon de petite sirah et de malbec vient donner au merlot une complexité additionnelle. Élevé pendant 12 mois dans des fûts français et américains, dont 45 % de neufs. Le bouquet plein et varié dévoile des arômes de pruneau et de chocolat. En bouche, des notes de fruits séchés culminent sur une finale épicée et agréable. À la fois riche, généreux et pourvu de tanins arrondis, il est le rouge d’hiver par définition pour accompagner un chili ou un fruit du jacquier effiloché en sauce BBQ.

ROUSSILLON

Côtes du roussillon 2018, Sans sulfites
Domaine Cazes 23,05 $ • 13837512 
14 % • 1,6 g/l Vignification vegan

En 2018, je suis tombée sous le charme de cette cuvée lors de mon passage au Domaine Cazes dans le Roussillon. Non offerte à la SAQ à l’époque, je me réjouis qu’elle arrive enfin sur nos tablettes! 

C’est fait par le Domaine Cazes, pionnier en bio et biodynamie dans le Roussillon, au sud de la France. La famille s’y est mise il y a 20 ans, lorsqu’elle a réalisé que les pesticides et engrais chimiques étaient la cause des maladies qui accablaient la famille et les travailleurs. Avec leurs 220 hectares, la famille prouve qu’il est possible d’être gros tout en étant biodynamique.

Chouette assemblage roussillonnais de syrah (50 %), grenache (40 %) et mourvèdre. L’expression est tout en fruit, pure et honnête. La bouche est fruitée, souple, élégante et maîtrisée. Un délice avec une escalivade, une spécialité catalane servie comme tapas ou accompagnement, composée d’aubergines et de poivrons rouges cuits et arrosés d’huile d’olive. Aérer à l’ouverture.

GRÈCE

Markopoulos 2019, Savatiano
Domaine Papagiannakos
16,40 $ • 11  097 451 • 12,5 % • 1,7 g/l 

Si ce n’est pas déjà fait, ce blanc grec est à ajouter illico à vos valeurs sûres à petits prix. Très honnêtement difficile de faire mieux que ce 100 % savatiano issu d’une agriculture raisonnée. Cépage le plus planté de la Grèce et surtout associé au retsina (un vin grec aromatisé à la résine de pin), le cépage indigène savatiano n’a pas toujours eu bonne presse. Or, le Domaine Papagiannakos parvient à en extirper un blanc équilibré, captivant et fringant. Ô combien désaltérant et sapide! Parfait à l’apéro ou avec des sushis. D’un rapport qualité-prix irréprochable!