En 2016, plus de 560 nouveautés étaient disponibles sur les tablettes des marchands de bière du Québec.

Où acheter sa bière?

CHRONIQUE / Vous êtes un amateur de bières, vous aimeriez découvrir le vaste choix que nous offrent les brasseurs du Québec­, mais vous ne savez pas où dénicher les meilleures cuvées ? Petit guide de survie à travers la très grande offre de produits­ au Québec.

Le dépanneur

Magasin de proximité par excellence, le dépanneur porte bien son nom. On y retrouve une offre de produits alimentaires de première nécessité que l'on est prêts à payer légèrement plus cher pour le service de proximité et de dépannage. Sauf pour la bière. Les brasseries y présentent très régulièrement leurs meilleurs prix et font des promotions si vous aimez les marques populaires. Plusieurs grandes chaines de dépanneurs commencent à s'intéresser à la microbrasserie, car plus d'un Québécois sur trois s'y intéresse également. Mais ce n'est pas au dépanneur affilié à une grande chaine que vous trouverez des petits trésors houblonnés.

L’épicerie

L’épicerie peut se diviser en deux catégories. L’épicerie corporative, appartenant à un grand groupe et se devant de suivre les stratégies nationales, et l’épicerie de marchands propriétaires, affiliée à une bannière, mais ayant toute la liberté nécessaire pour gérer sa section bière comme bon lui semble. Dans l’épicerie corporative, vous retrouverez une sélection très proche de celle d’un dépanneur avec quelques exceptions qui tiennent compte du marché local. Chez le marchand, la section bière est bien différente d’un marchand à un autre. On peut y retrouver les grandes bières nationales, les grandes microbrasseries régionales et quelques microbrasseries indépendantes qui distribuent à travers la province. Chaque épicerie propose donc un choix de bières différent. Il n’est pas rare de retrouver les produits d’une brasserie locale dans les épiceries avoisinantes, y compris des cuvées plus rares. Ces dernières années, plusieurs épiceries ont augmenté leur variété de bières. Par contre, beaucoup d’épiceries ne se spécialisent pas en bières artisanales, mais proposent un choix décent à une clientèle dont la destination première n’est pas forcément la bière. Quelques magasins font exception, je vous en reparle plus tard.

La SAQ

La moitié des consommateurs de bière ne savent pas que la SAQ propose des bières locales et importées. Pas étonnant quand on voit la place que prend le vin dans les différentes stratégies de la SAQ. L’offre de bière de la SAQ est donc très simpliste et peu intéressante pour l’amateur de bières. On y retrouve pourtant quelques excellents crus internationaux, mais le potentiel énorme qu’est l’importation n’est pas pleinement exploité. Si on compare avec la LCBO — l’équivalent de la SAQ en Ontario — et l’offre de bières qu’elle propose chaque saison, on est à des années-lumière. Pourtant, le segment des bières importées est en constante croissance d’autant plus que l’importation de bières du monde entier, sans brasserie représentante au Québec, est un privilège qui n’appartient uniquement qu’à la SAQ.

La vente en ligne

Seule la SAQ peut vendre de l’alcool en ligne et le faire livrer par l’entremise d’un transporteur, y compris Postes Canada. La loi est claire, il est donc impossible de commander de la bière en ligne auprès d’un revendeur ou d’une brasserie et de vous la faire livrer à domicile. Par contre, vous pouvez commander de la bière en ligne auprès d’une brasserie, mais vous devrez vous déplacer sur le lieu de production pour récupérer vos achats. Du côté du service de livraison opéré par les épiceries, vous avez le droit de commander en ligne, mais ils devront s’assurer de livrer tous vos achats sans passer par une compagnie de livraison et vérifier que vous avez l’âge légal pour la consommer. 

Le détaillant spécialisé

Véritable passionné, le détaillant spécialisé vous propose une sélection de bières du Québec. Il existe une cinquantaine de magasins indépendants spécialisés au Québec. Ils font vivre la culture bière et s’assurent de suivre les tendances et les nouveautés. En 2016, plus de 560 nouveautés étaient disponibles. Le conseiller a comme rôle de vous offrir sa sélection. On y retrouve les meilleures cuvées et ses coups de cœur.

N’est pas spécialisé qui veut. Le magasin se doit d’être au courant des nouveautés, des tendances, des goûts des consommateurs pour vous dénicher des petits trésors. Je compare très souvent la culture bière à celle du fromage artisanal. On peut trouver une gamme de fromages partout au Québec, quelques fromages spécialisés dans toutes les épiceries du Québec et une belle sélection chez les détaillants spécialisés. Les commentaires et suggestions du conseiller permettent de faire des découvertes et d’augmenter ses connaissances. Du côté de la bière, c’est exactement la même chose.

Comment reconnaître un détaillant spécialisé ?

C’est principalement par le bouche-à-oreille que se transmettent les meilleures adresses. De très nombreux influenceurs n’hésitent pas à partager leurs découvertes sur les réseaux sociaux. 

Il existe deux catégories de détaillants spécialisés :

Le « dépanneur spécialisé » : un magasin de petite à moyenne surface, proposant principalement de la bière artisanale. Il est à la recherche des cuvées spéciales, des sélections en petite quantité et propose ses services-conseils à une clientèle d’habitués. Il est proche de plusieurs brasseurs, car il fréquente les festivals et différents événements de la scène brassicole québécoise.

L’« épicerie spécialisée » : certains marchands épiciers sont aussi passionnés de bières. Ils ont misé sur une section bière plus large avec un choix de bières plus grand. On y retrouve également une belle sélection de bières artisanales. Ils permettent de faire découvrir la culture bière à des consommateurs qui n’ont pas choisi le détaillant pour sa bière, mais pour y faire l’épicerie. Ils sont complémentaires à l’offre de détaillants spécialisés et sont en mesure de donner une belle visibilité à des brasseries en expansion. Mais il ne suffit pas d’avoir une très grande variété de bières pour se dire spécialisé, il faut un service-conseil sur place. On en compte une dizaine au Québec.

À la brasserie

Qui de mieux que la brasserie pour vous vendre ses produits ? Plusieurs brasseries ont fait le pari de créer une petite boutique à côté de leurs installations pour y vendre leurs bières, y compris des cuvées plus rares. Depuis quelques mois, les broue-pubs ont aussi le droit de vous vendre leur bière pour emporter. Une excellente occasion de visiter le Québec et ses 185 brasseries. 

La semaine prochaine : comment se procurer de la bière du monde entier ?