Le haut-parleur Sonos One de deuxième génération a une apparence sobre, mais indémodable. Il est disponible en noir ou en blanc.

Sonos, le pionnier du sans-fil

CHRONIQUE / La compagnie Sonos, une pionnière dans le domaine des haut-parleurs sans fil, présente les Sonos One de deuxième génération, une enceinte intelligente compatible avec Amazon Alexa ainsi qu’avec Google Assistant.

La compétition est féroce dans le marché des enceintes sans fil et Sonos doit maintenant se frotter à des entreprises qui ont les moyens de leurs ambitions.

Sonos One, deuxième génération

D’un design soigné fidèle à l’ensemble de la ligne Sonos, le One de deuxième génération est le haut-parleur intelligent d’entrée de gamme pour la compagnie californienne. Vendue aux alentours de 250 $, cette enceinte est en apparence identique à la génération précédente, dans le but d’offrir à la clientèle la possibilité de compléter une installation existante sans toutefois dépareiller l’allure de la pièce.

On a droit à une mise à jour du processeur et de la mémoire ainsi qu’à une connectivité Bluetooth à faible consommation d’énergie. Par contre, bien que cette enceinte soit sans fil pour diffuser du contenu, vous aurez tout de même besoin de la brancher dans une prise électrique, car elle ne possède pas de batterie. Vous pouvez aisément effectuer une configuration stéréo et même cinéma maison avec d’autres produits de la gamme Sonos.

Les boutons de contrôle sont situés sur le dessus et offrent la possibilité de couper le microphone, ainsi que de contrôler le volume et la musique qui joue. La configuration se fait aisément via l’application mobile Sonos et vous pouvez désormais utiliser les assistants vocaux Alexa et Google en même temps. Les utilisateurs d’Alexa ne pourront pas faire d’appels téléphoniques ou vocaux via le haut-parleur, comme il est possible de le faire avec la gamme Echo d’Amazon.

Ne manquerait que l’assistant vocal Siri d’Apple pour donner une polyvalence parfaite au Sonos One, mais il est tout de même compatible avec la AirPlay 2, un prix de consolation, certes !

Au niveau sonore la qualité est au rendez-vous en demeurant dans un volume sonore respectable. Les basses fréquences sont étonnantes, compte tenu du format du haut-parleur, tandis que les hautes fréquences sont quant à elles justes et sans agressivité.

J’ai comparé plusieurs enceintes que j’ai à ma disposition, avec différentes chansons, et dans cette plage de prix, la Sonos One se démarque vraiment, nous prouvant, sans l’ombre d’un doute, que Sonos est un joueur majeur dans l’audio sans-fil.

Par contre, dans une pièce relativement grande, il est recommandé d’ajouter un deuxième haut-parleur, car un avec un seul, on perçoit rapidement le manque de puissance, avec de la distorsion à fort volume.

L’achat du Sonos One de deuxième génération est intéressant, car il est possible de monter progressivement son installation audio en faisant l’acquisition des différentes composantes.

À propos de Sonos

Même si la majorité des produits électroniques sont développés par de grandes multinationales sans âme, certaines d’entre elles ont tout de même des histoires fort passionnantes et Sonos fait partie de ce lot.

L’entreprise a été fondée en 2002, par John Macfarlane, Tom Cullen, Trung Mai et Craig Shelburne à Santa Barbara, au nord de Los Angeles. Quelques années auparavant, Macfarlane et sa bande lancent le site Internet software.com, dont la fusion avec phone.com fait d’eux des hommes riches en quête de nouveaux projets.

Partageant une passion commune pour la musique, les quatre associés sont blasés par la manipulation des CD ainsi que par tout le câblage nécessaire pour faire jouer la musique dans de multiples pièces. D’ailleurs, à cette époque, je faisais de la domotique et le câblage était un frein majeur à la démocratisation de cette technologie fantastique, tandis que les dispositifs sans fil avaient, quant à eux, un son médiocre.

Sonos est née avec l’idée farfelue, pour l’époque, de diffuser du contenu musical à partir de diverses sources, et ce, de manière sans fil, du moins entre la source et le haut-parleur. Il faut se rappeler qu’en 2002, le Wi-Fi en est à ses balbutiements et que le Bluetooth ne permet pas encore d’obtenir suffisamment de débit pour diffuser de la musique de qualité.

Tout le concept de la diffusion multipièce sans fil est à faire, que ce soit tant au niveau matériel que logiciel. Comment diffuser de la musique en continu sur différents appareils en parfaite synchronisation ? La technologie développée par Sonos est l’horodatage des bits de musique qui consiste, grosso modo, à placer une étiquette de temps sur les paquets audio, permettant ainsi une parfaite synchronisation entre les haut-parleurs, peu importe la pièce où ils se situent.

Après une période de développement qui s’est échelonnée sur près de trois ans, le premier produit conçu par Sonos est commercialisé, le ZP100 (Zone Player) est un petit amplificateur permettant de diffuser de la musique via diverses sources, tels un ordinateur ou un lecteur CD, pouvant être synchronisé avec d’autres appareils ZP100 dans différentes pièces de la maison.

À un prix de 1200 $, le ZP100 n’est pas un succès commercial, mais en 2009 Sonos lance le Play : 5, premier haut-parleur intelligent comme nous les connaissons aujourd’hui et premier succès commercial pour l’entreprise californienne.

Avec la popularité des téléphones intelligents et des services de diffusion en continu, les haut-parleurs sans fil sont devenus le moyen populaire d’écouter de la musique à la maison remplaçant ainsi la mini-chaîne ou le traditionnel « ghetto-blaster » !